1 min de lecture Cyclisme

Tour de France : "En 2012, des clous avaient été semés sur la route", se souvient Laborde

CHRONIQUE - Durant toute la durée du Tour de France, du 6 au 28 juillet, retrouvez chaque matin à 7h30 "Fenêtre sur Tour", l'échappée radiophonique d'un écrivain qui aime la parole et le vélo, Christian Laborde.

sport Fenêtre sur tour Christian Laborde
>
Tour de France : "En 2012, des clous avaient été semés sur la route", se souvient Laborde Crédit Image : FRED MONS / POOL / AFP | Crédit Média : Christian Laborde | Durée : | Date : La page de l'émission
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Pour la septième année consécutive, Christian Laborde revient sur RTL durant le Tour de France. Retrouvez chaque jour le récit par un amoureux de la Grande Boucle d'une aventure humaine hors du commun, un hommage vibrant aux coureurs toutes générations confondues.

"Le Tour de France entre en Ariège où le vélo est chez lui depuis ce 24 octobre 1898, qui voit le numéro 1 du journal Vélocipède sortir de l'imprimerie Gadrat à Foix", se souvient l'écrivain dimanche 21 juillet avant le départ de la 15e étape Limoux-Foix Prat d'Albis.

"Aujourd'hui, les coureurs vont escalader le col de Péguère, poursuit Laborde, col dans la descente duquel, en 2012, l'Australien Cadel Evans avait été victime de crevaisons à répétition : des hooligans avaient semé des clous sur la route. Et comme le chante Johnny, les clous quand ça vous arrivent, les clous oui ça fait mal".

"Oublions les clous et rêvons d'une folie à laquelle le mur de Péguère invite les coureurs, conclut Laborde (...) Qu'un dingo attaque dans les passages à 18% et fasse tout sauter !"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cyclisme Tour de France Fenêtre sur Tour
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants