1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Tour de France : 1967, quand Roger Pingeon brise le rêve de Raymond Poulidor
1 min de lecture

Tour de France : 1967, quand Roger Pingeon brise le rêve de Raymond Poulidor

CHRONIQUE - À l'occasion de la 2e journée de repos de cette édition 2017, Christian Laborde revient 50 ans en arrière pour narrer un scénario complètement inattendu.

Roger Pingeon et Raymond Poulidor en juillet 1967
Roger Pingeon et Raymond Poulidor en juillet 1967
Crédit : STAFF / AFP
Tour de France : 1967, quand Roger Pingeon brise le rêve de Raymond Poulidor
01:09
Le Carnet de route de Laurent Jalabert du 17/07/2017
01:21
RTL chez vous du 17/07/2017
07:47
Le Club Jalabert du 17/07/2017
24:17
Gregory Fortune & Le Service des Sports

"Le peloton se repose au Puy-en-Velay, et moi je me souviens de Roger Pingeon, mort cet hiver, le 19 mars, raconte Christian Laborde lundi 17 juillet. Roger Pingeon, j'ai commencé par ne pas l'aimer, par lui en vouloir un peu, avoue-t-il. Nous sommes en 1967. Jacques Anquetil a mis fin à sa carrière et le Tour de France ne saurait, cette fois, échapper à notre champion préféré, leader de l'équipe de France : Raymond Poulidor". 

"Nous étions à la maison des Français comme les autres, 'Poulidoristes'. Pour nous, il y avait 'Poupou'". Pourtant, rien ne se passera comme prévu et l'homme aujourd'hui âgé de 81 ans ne gagnera pas le Tour (9e cette année-là). Il ne le gagnera d'ailleurs jamais (trois fois 2e, cinq fois 3e), pas plus qu'il ne portera le maillot jaune.

Durant toute la durée de ce Tour de France 2017 (1er-23 juillet), retrouvez chaque matin à 7h30 Fenêtre sur Tour, l'échappée radiophonique, de Christian Laborde. Cette plume raconte la fabuleuse histoire du Tour en une minute chrono. Retour sur un siècle d’aventure humaine à travers un hommage vibrant aux coureurs, toutes générations confondues.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/