1 min de lecture Sports mécaniques

Superbike : le Français Sylvain Guintoli champion du monde 2014

Le Français Sylvain Guintoli, au guidon d'une Aprilia, a été sacré dimanche 2 novembre champion du monde de Superbike après sa victoire lors du dernier Grand Prix de la saison, à Losail au Qatar.

Sylvain Guintoli lors de la saison 2014 de Superbike
Sylvain Guintoli lors de la saison 2014 de Superbike Crédit : AFP/A.Yates
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Sylvain Guintoli succède à Raymond Roche (Ducati), seul pilote français titré dans cette catégorie en 1990. Le Superbike, beaucoup moins connu que le MotoGP, est également une cétagorie de courses de vitesse, avec des motos proches des modèles de série (contrairement aux MotoGP).

Débuts il y a près de 15 ans

L'affable et discret natif de Montélimar, habitant avec sa femme Caroline et ses quatre enfants en Grande-Bretagne depuis quelques années, aura fait preuve d'une grande polyvalence depuis ses débuts il y a près de 15 ans. 

Sylvain Guintoli lors de la saison 2014 de Superbike
Sylvain Guintoli lors de la saison 2014 de Superbike Crédit : AFP/A.Yates

Troisième l'an passé au guidon de l'Aprilia après s'être cassé une clavicule lors d'une balade en VTT alors qu'il menait le classement à mi-championnat, le Français était encore distancé cette saison de 44 points par son principal rival et champion en titre, le Britannique Tome Sykes (Kawasaki) à l'issue de Laguna Seca.  

Régularité

Trois fois deuxième et vainqueur d'une manche lors des deux rendez-vous suivants, il avait réduit son retard à 12 points avant l'ultime épreuve du Qatar alors que Sykes restait au pied du podium. Avec cinq victoires contre huit à son adversaires, Guintoli a donc fait preuve d'une grande régularité lui qui aura signé 40 podiums pour seulement neuf victoires depuis son arrivée en Superbike en 2009
   
Onzième du relevé British Superbike en 2009 justement, Guintoli venait du MotoGP où il avait couru pendant deux saisons. Avec l'écurie française Tech3, en 2007, où il avait terminé à la 16e place sur une Yamaha M1 puis sur une Ducati Alice, finissant à une honorable 13e place en 2008.

Lire la suite
Sports mécaniques
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants