2 min de lecture Roland-Garros

Roland-Garros : Wawrinka terrasse Djokovic en finale

COMPTE-RENDU - Stan Wawrinka a remporté le titre pour sa première finale à Roland-Garros en battant le numéro un mondial Novak Djokovic (4-6, 6-4, 6-3, 6-4).

>
Stanislas Wawrinka crée la sensation en remportant Roland-Garros. Crédit Image : PASCAL GUYOT / AFP | Durée : |
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

C'est peut-être l'une des victoires les plus étonnantes de ce tournoi. En finale pour la première fois de sa carrière, le Suisse Stan Wawrinka a remporté Roland-Garros en écartant le numéro un mondial Novak Djokovic en quatre manches (4-6, 6-4, 6-3, 6-4), dimanche 7 juin après 3h15 de jeu. Il s'agit du deuxième titre majeur du Lausannois, 9e mondial, après sa victoire à l'Open d'Australie en 2014.

Le Serbe était pourtant jusque-là invaincu sur terre battue cette saisonIl avait même réussi à écarter le nonuple lauréat Rafael Nadal dès les quarts de finale lors d'un match qui aura assurément fait l'histoire de ce sport. Et pourtant, alors qu'il lui semblait promis, le seul titre du Grand Chelem manquant à son palmarès lui échappe une fois de plus sur cette troisième finale après celles de 2012 et 2014.

Djokovic brise sa raquette

Novak Djokovic était mieux rentré dans la partie. Sur le tout premier jeu, il s'est offert d'entrée une balle de break. Elle a néanmoins été sauvée. Même finalité à 2-2. Mais à force de subir dans les échanges, le Serbe le mettant dans une situation d'essuie-glace propice aux fautes directes, Wawrinka a dû s'incliner sèchement sur un jeu blanc à 4-3. Il faudra ensuite trois balles de set pour que la première manche aille dans l'escarcelle du "Joker". 

Le Suisse a cependant sonné la révolte dans le deuxième set. Il s'est montré de plus en plus accrocheur sur les services de son adversaire. Les possibilités de creuser l'écart se sont fait nombreuses : à 1-2, 2-3 et 3-4. Puis finalement c'est sur la toute fin qu'il s'est permis de faire le break lui permettant par la même occasion de s'emparer de la manche.

Wawrinka résiste face à Djokovic survolté

À lire aussi
Novak Djokovic, Rafael Nadal et Roger Federer à New York le 23 août 2013 tennis
Nadal, Federer, Djokovic... Qui est le plus grand joueur de tous les temps ?

De plus en plus malmené, au point d'exploser sa raquette contre le sol à l'issue du deuxième set, Djokovic voit petit à petit le match lui échapper face à la montée en puissance de l'Helvète qui se remarque notamment dans ses points décrochés dès le premier service et dans ses coups gagnants. C'est alors que la finale s'emballe complètement et bascule en faveur de "Iron Stan", auteur de jeux blancs consécutifs lui permettant de faire le break et porter le score à 2-4. "Nole" tente de revenir mais Wawrinka est bien trop résistant, surtout avec ses revers d'une précision chirurgicale le long de la ligne. Pour parfaire sa partition, Wawrinka place un jeu blanc pour s'offrir le troisième set.

Au vu du scénario, une réaction du numéro un mondial devenait alors obligatoire. C'est ce qu'il fait sans attendre dans la quatrième manche avec un break immédiat. Il semble alors être dans un fauteuil mais Wawrinka réagit, débreake et se permet même de s'octroyer la possibilité de voler le service à deux reprises. Mais Djokovic a un mental d'acier et exulte après des coups impressionnants. En temps normal, cela aurait pu suffire. Seulement, Wawrinka était lui aussi dans une forme éblouissante. Ses passing shots ont fait voler en éclat la défense du Serbe et lui ont surtout permis de réaliser cet exploit : brandir la Coupe des Mousquetaires sans faire partie du fameux "Big Four".

Roland-Garros 2015 : présentation
Roland-Garros 2015 : présentation Crédit : AFP
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Roland-Garros Stan Wawrinka Novak Djokovic
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants