5 min de lecture Rugby

RC Toulon en championnat anglais, conflits avec la FFR et le FN... Les 7 polémiques de Mourad Boudjellal

Une nouvelle fois, le président du club de rugby de Toulon fait parler de lui, ce jeudi 21 janvier. Il souhaite que son club intègre le championnat d'Angleterre.

Mourad Boudjellal le 10 janvier 2016
Mourad Boudjellal le 10 janvier 2016 Crédit : AFP/B.Langlois
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Ce n'est ni une blague ni une énième "provocation", assure-t-il. Le journal L'Équipe révèle jeudi 21 janvier que Mourad Boudjellal a envoyé un courrier aux dirigeants du championnat de première division de rugby anglais pour que son club, le RC Toulon, intègre la Premiership. L'homme d'affaires de 55 ans explique notamment que "l'avenir économique du rugby est en Angleterre plutôt qu'en France, vu la manière dont les deux Ligues sont dirigées. Les Anglais prennent les bonnes décisions". Une nouvelle pierre dans le jardin des décideurs français, avec qui Boudjellal est en conflit permanent. "Monaco dispute bien le championnat de France de Ligue 1 et personne ne trouve ça incongru", souligne-t-il pour appuyer sa démarche. Cette dernière sortie médiatique, qui ne manquera de faire couleur beaucoup d'encre, vient s'ajouter à une liste déjà longue. Morceaux choisis.

1. Juin 2012 : les joueurs de foot "ont oublié d’être intelligent"

Après l'élimination de l'équipe de France de football en quarts de final de l'Euro 2012 par l'Espagne (2-0) et les polémiques qui ont rythmé le tournoi des Bleus, RTL effectue une consultation auprès des acteurs du sport français. Selon Boudjellal, trop de Bleus "ont gagné de l’argent, mais ils ont simplement oublié de se cultiver et d’être intelligents. Avant, quand des joueurs de football arrivaient à gagner beaucoup d’argent, c’est qu’ils avaient un palmarès". Pour lui, la génération actuelle "est la génération rien à foutre, la génération n... ta mère".

>
Mourad Boudjellal au sujet des Bleus sur RTL : "Des stars de papier" Crédit Média : Christophe Pacaud | Durée : | Date :

2. Avril 2013 : il accuse Clermont de "mensonge"

Quelques jours avant une finale de Coupe d'Europe face à Clermont, Boudjellal provoque le club auvergnat : "Moi je me bats dans le rugby contre un truc que je ne supporte pas, c'est le mensonge. Et Clermont fait partie du mensonge. Ils ont beaucoup de talents, une très belle équipe mais ils ont beaucoup de moyens. Et on a l'impression que quand on le dit, on les insulte. Pas du tout. J'aimerais bien avoir les moyens de Clermont (...) On est forcément outsider, parce qu'il y a une puissance face à nous que l'on n'a pas". Le RCT s'imposera 16-15 face à l'ASM à Dublin et remportera la première de ses trois coupes d'Europe, série en cours.

3. Mai 2013 : il dénonce "les parasites économiques du rugby français"

À lire aussi
Le joueur du Stade Toulousain Maks van Dyk et Emmanuel Macron, le 15 juin 2019 juste avant le coup d'envoi de la finale du Top 14. rugby
VIDÉO - Rugby : un joueur toulousain demande en direct la nationalité française à Macron

À quatre jours de la finale du Top 14 contre Castres, Boudjellal déclare que les premiers servis pour les places en tribune "devraient être les supporteurs des deux clubs et non pas les parasites économiques du rugby français", pointant du doigt "les différentes agences affiliées aux organismes officiels, qui vivent sur l'économie du rugby". "Il y a 80.000 places au Stade de France, on a droit à 9.000 places, comme Castres, précise-t-il. Je ne sais pas combien il y a d'habitants à Castres, c'est un problème, il devrait y avoir des quotas en fonction des équipes et du nombre d'abonnés". Cette fois, le RCT s'inclinera 19-14 au Stade de France.

4. Décembre 2013 : il menace de licencier Bernard Laporte

Au lendemain d'une humiliante défaite du RCT 23-0 sur la pelouse du Stade Français, le président n'épargne pas ses joueurs. "J'ai vu des mêlées qui étaient simplement ridicules par moment", lance-t-il. Dans ce domaine, "les 13 équipes du Top 14 nous ont défoncés". "Aujourd'hui, tout le monde est sous pression, prévient-il. Mais il est clair que je ne suis pas le genre à tomber dans l'eau et ne pas essayer de me débattre pour en sortir. Et comme on dit souvent, c'est plus facile de changer d'entraîneur que de changer 30 joueurs". Un peu plus de deux ans plus tard, Bernard Laporte est toujours en poste.

5. Avril 2014 : en guerre contre le FN

Robert Ménard vient d'être élu maire de Béziers. En conséquence, Mourad Boudjellal confirme son intention d'annuler un match amical prévu en juillet. "Je n'ai pas envie d'aller dans une ville qui a voté à 45% pour le Front national, explique-t-il. En sport, on ne stigmatise jamais quelqu'un. c'est toujours le collectif. Je n'ai pas l'impression qu'on soit dans la même optique au FN (...) Quand je rencontre un joueur, je souhaite d'abord savoir s'il est bon ou pas, avant de savoir s'il est noir ou blanc". 

Le président du RCT s'en prend ensuite à Marine Le Pen, qui l'a qualifié de "millionnaire suspect" : "Mais qu'est-ce que ça veut dire ? Que l'on est forcément suspect quand on est Arabe et qu'on a gagné de l'argent ? (...) Je n'ai pas de leçon de vie à recevoir d'une fille d'héritier plutôt suspect de ce côté-là. Qu'elle crée autant d'emplois et de richesses que moi sur le sol français et elle pourra venir me parler". Boudjellal est notamment le fondateur d'une maison d'édition spécialisée dans la bande dessinée.

>
Mourad Boudjellal : "Je n'ai pas envie d'aller jouer dans une ville qui a voté pour moitié en faveur du FN" Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date :

6. Octobre 2015 : il compare le président de la FFR à Fidel Castro

Quelques jours après la leçon reçue par le XV de France en quart de finale du Mondial face à la Nouvelle-Zélande (62-13), Boudjellal s'attaque à une de ses victimes préférées, le président de la Fédération française de rugby. "Je le compare un peu à Fidel Castro, déclare-t-il. De temps en temps on nous le montre, puis il disparaît à nouveau. On a des images sans son". La veille, son entraîneur et ancien sélectionneur, Bernard Laporte, avait demandé la démission de Pierre Camou, en poste depuis décembre 2008. En vain. La prochaine élection est prévue en décembre 2016.

7. Octobre 2015 : il soutient Estrosi pour contrer le FN

Retour sur le terrain politique. Boudjellal s'engage pour les élections régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur et apporte son soutien à Christian Estrosi, candidat et tête de liste Les Républicains, alors qu'il se décrit comme un "homme de gauche". Le but est toujours de faire barrage à la liste du Front national emmenée par Marion-Maréchal Le Pen. "Nous, à Toulon, on a connu le Front national en 1995, explique-t-il. Le FN, c'est une ville qui se divise, des commerces dans lesquels on ne va plus, des gens qui se séparent. Je n'ai pas envie que ma région ressemble à ça". Christian Estrosi sera élu au second tour avec 54,78 % des suffrages contre 45,22 % pour Marion-Maréchal Le Pen.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rugby RC Toulon Mourad Boudjellal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781482599
RC Toulon en championnat anglais, conflits avec la FFR et le FN... Les 7 polémiques de Mourad Boudjellal
RC Toulon en championnat anglais, conflits avec la FFR et le FN... Les 7 polémiques de Mourad Boudjellal
Une nouvelle fois, le président du club de rugby de Toulon fait parler de lui, ce jeudi 21 janvier. Il souhaite que son club intègre le championnat d'Angleterre.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/rc-toulon-en-championnat-anglais-conflits-avec-la-ffr-et-le-fn-les-7-polemiques-de-mourad-boudjellal-7781482599
2016-01-21 14:23:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/EZzFIN7CyGFHzMi2t6ZoXQ/330v220-2/online/image/2016/0121/7781483727_mourad-boudjellal-le-10-janvier-2016.jpg