1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. LE CHIFFRE - Une amende de 10.000 euros pour Nick Kyrgios
2 min de lecture

LE CHIFFRE - Une amende de 10.000 euros pour Nick Kyrgios

Le tennisman australien a eu des mots particulièrement déplacés à l'égard de Stanislas Wawrinka.

Une amende de 10.000 euros pour Nick Kyrgios
Une amende de 10.000 euros pour Nick Kyrgios
Crédit : Paul Guyonnet / RTL.fr
Paul Guyonnet
Paul Guyonnet

Ses mots ont fait grand bruit, et ils ne cessent depuis d'agiter le milieu du tennis. Lors de son match du deuxième tour du Master 1000 de Montréal contre Stanislas Wawrinka, le tennisman australien Nick Kyrgios a adressé une remarque extrêmement vulgaire à son adversaire, choquant le public et les grands noms du sport. Un comportement dévastateur dans un univers aussi policé que celui de la petite balle jaune qui n'a pas manqué d'être puni. 

En conférence de presse, Stanislas Wawrinka avait ainsi demandé à ce que le joueur soit mis à l'amende, ce qui a été fait puisque Kyrgios a écopé de "seulement" 10.000 dollarsComme l'a expliqué l'ATP, l'Association des joueurs de tennis professionnels, il s'agit du montant maximum prévu par le règlement. Pourtant, l'organisation ne s'est pas arrêtée à cette première sanction : après avoir revisionné la partie, une pénalité de 2.500 dollars a été ajoutée pour un commentaire désobligeant fait à l'un des ramasseurs de balles. 

Le frère de Kyrgios relance le scandale

Surtout, le joueur de 20 ans est sous le coup d'une enquête visant à établir si son comportement peut être considéré comme "contraire à l'intégrité du sport". Dans ce cas, de nouvelles sanctions allant de simples amendes à des suspensions de certains tournois pourraient encore tomber. 

Personnalité controversée et grand espoir du tennis mondial, Nick Kyrgios n'a en tout cas pas arrangé son image. Lors de sa défaite contre John Isner au tour suivant, le joueur a notamment été hué par le public québécois, avant d'échanger des mots avec un spectateur qui le chahutait au moment de la balle de match. 

À lire aussi

Par ailleurs, si l'entraîneur suédois de Stanislas Wawrinka avait appelé Kyrgios à prendre des conseils auprès de son entourage pour ne plus réitérer les dérapages, pas sûr que le jeune australien aille dans ce sens. Invité d'une émission de radio, son frère aîné s'est rendu coupable d'une nouvelle salve de remarques déplacées à l'encontre de Donna Vekic, la joueuse qui partagerait la vie de Wawrinka. Des mots terriblement vulgaires à leur tour, au point d'être censurés par la radio australienne. Le signe sans doute que le scandale Kyrgios est encore loin d'être terminé. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/