1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Jeux Olympiques : Jessica Springsteen, fille de Bruce, en lice en équitation par équipe
2 min de lecture

Jeux Olympiques : Jessica Springsteen, fille de Bruce, en lice en équitation par équipe

PORTRAIT - Jessica Springsteen, fille du célèbre chanteur et guitariste américain Bruce Springsteen, vise à 29 ans la médaille d'or en saut d'obstacle par équipes aux Jeux Olympiques.

Jessica Springsteen
Jessica Springsteen
Crédit : JASPER JACOBS / BELGA MAG / Belga via AFP
Romain Giraud

Comme souvent avec les enfants de "stars", Jessica Springsteen est souvent, et à juste titre, associée à son père, le célèbre chanteur et guitariste américain Bruce. Sa présence aux Jeux Olympiques dans la liste américaine a donné un écho mondial à l'équitation. En lice pour le saut d’obstacles dans ces JO de Tokyo la jeune femme de 29 ans partira en 49e position de l’épreuve individuelle ce mardi 3 août sur son cheval Don Juan van de Donkhoeve. Un premier pas olympique pour la deuxième des trois enfants du "Boss", l’une des attractions médiatiques de ces Jeux.

Née à Los Angeles aux Etats-Unis, le JDD révèle que Jessica Springsteen a passé son enfance dans l'ombre après la décision de ses parents de délaisser le show-business californien pour le plus paisible New Jersey : "J’ai eu la chance de grandir dans une grande ferme, expliquait la jeune femme dans une interview accordée au Parisien à l’occasion du Longines Paris Eiffel Jumping en 2018. C’est ma mère qui m’a donné l’amour du cheval quand j’étais toute petite parce qu’elle-même était une excellente cavalière."

La maman, Patti Scialfa, est aussi dans le milieu de la musique, elle est l'une des musiciennes du E Street Band, le groupe qui accompagne sur scène Bruce Springsteen. L’interprète de Streets of Philadelphia, lui aussi passionné de chevaux, monte par plaisir et prend de son temps pour aller voir Jessica sur ses compétitions, comme en 2017 à Paris. 

A propos de sa famille de stars, Jessica expliquait aussi que ce n'était pas un problème pour elle : "Mon père ne m’a pas rendue célèbre, explique l’Américaine, dans le monde de l’équitation, on ne me juge pas sur mon nom."

Tokyo 2020 puis... Paris 2024 ?

À lire aussi

Aujourd’hui résidente de la Belgique depuis plusieurs années, le pays où cette dernière monte, la jeune femme est solidement installée dans son milieu. Déjà remplaçante pour l’équipe américaine aux JO de Londres, Jessica Springsteen aborde les JO 2021 au 14e rang mondial du classement des cavaliers de saut d’obstacle au sein d’une équipe ambitieuse. Médaillés d’argent derrière la France à Rio, les Etats-Unis font partie des favoris d’une discipline, disputée entre vendredi et samedi, dont ils ont été champions olympiques en 2004 et 2008.

En amont, la fille de Bruce débutera ces jeux par l'épreuve individuelle sur son étalon ce mardi 3 août : "Il incarne tout ce que je souhaite dans un cheval de compétition, souligne-t-elle dans une interview au journal américain USA Today. Il y a tant de confiance dans notre relation et il est si puissant qu’il donne l’impression de faire les choses sans effort. Je peux vraiment compter sur lui", confie-t-elle.

Tokyo ne sera peut-être qu’une de ses nombreuses chances olympiques, dans une discipline où elle peut évoluer aux côtés d’une championne olympique américaine des JO de Barcelone. Jessica Springsteen parle déjà de Paris 2024, mais aussi et surtout de 2028 et de Los Angeles, première ville américaine à accueillir les JO d’été depuis 1996.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/