1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Jeux Olympiques 2021 : les basketteurs en argent, déceptions en canoë... Le film de la nuit à Tokyo
3 min de lecture

Jeux Olympiques 2021 : les basketteurs en argent, déceptions en canoë... Le film de la nuit à Tokyo

COMPTE-RENDU - L'équipe de France masculine de basket n'est pas parvenue à réaliser l'exploit face aux Américains en finale (87-82). en canoë-kayak en ligne, il a manqué un dixième de seconde à Adrien Bart pour monter sur le podium de l'épreuve du 1.000 m.

Evan Fournier, Nicolas Batum et Guerschon Yabusele avec les Bleus face aux USA le 7 août 2021 à Tokyo
Evan Fournier, Nicolas Batum et Guerschon Yabusele avec les Bleus face aux USA le 7 août 2021 à Tokyo
Crédit : Thomas COEX / AFP
Gregory Fortune & AFP

Si près si loin... Les basketteurs français rêvaient d'un premier sacre olympique, mais les Américains de Kevin Durant, impérial, ont eu le dernier mot (87-82), samedi 7 août, et se sont parés d'or pour la quatrième fois d'affilée, la 16e en 19 JO. Rudy Gobert était inconsolable, en larmes, après le buzzer qui a délivré des Américains, devant au score quasiment tout le match, mais contestés jusqu'au bout.

Les Bleus se sont montrés bagarreurs, généreux, mais au final un tantinet trop maladroits pour renverser la situation. Le meilleur Français sur le parquet (16 points, 8 rebonds) s'est aussitôt ressaisi au micro de France Télévisions, livrant son analyse : "Ce sont des petits détails, il y a des moments où on a perdu notre concentration on leur a donné trop de choses faciles. Il y a ces petites périodes où on leur donne des rebonds, des contre-attaques faciles, c'est ce qui nous coûte le match".

Battue par la France lors de leurs deux dernières confrontations, en quart de finale du Mondial 2019 et en début de tournoi en phase de groupe, Team USA a dû s'employer. S'ils avaient mis une période pour se mettre en mode rouleau-compresseur et écarter sans ménagement l'Espagne en quarts, puis l'Australie en demie, les Américains n'ont pas attendu autant cette fois. Kevin Durant est notamment sorti de sa boite pour enchaîner les paniers et donner des ailes aux Américains, dont l'avance a culminé à 13 longueurs (39-26). 

-3 à 5 minutes de la fin et même à 10 secondes

Mais les Français ont mieux fini la première période même s'ils étaient derrière au score à la mi-temps (44-39), s'appuyant sur Gobert, dominant à l'intérieur et cible de fautes répétées. Ses 13 points à la pause auraient pu faire plus avec de la réussite aux lancers francs (6/13). Un nouveau temps fort américain s'est ensuite produit grâce au réveil de Damian Lillard (11 pts). 

À lire aussi

Puis les soufflets de l'accordéon se sont resserrés, grâce à Evan Fournier (16 pts) et Gershon Yabusele (13 pts). Menés de 3 pts (73-70) à cinq minutes de la fin puis même à dix secondes (85-82), les Bleus y croyaient encore, mais ces fichus "détails"... Reste que cette médaille d'argent vient récompenser un groupe qui tient sa place au panthéon du basket français, 21 ans après les Sciarra, Rigaudeau et autres Bonato également battus à Sydney, par une "Dream Team" alors intouchable pour le reste du monde.

4e place rageante pour Adrien Bart

En canoë-kayak en ligne, il n'a manqué que 1/10e de seconde à Adrien Bart pour monter sur le podium de l'épreuve du 1.000 m canoë monoplace. Cette 4e place est  d'autant plus rageante que celui qui l'a devancé pour la médaille de bronze est, selon lui, "quelqu'un de pas très respectable". 

"Ça fait chier que (Tarnovschi) soit là, qu'il soit aussi fort, on ne sait pas grand-chose de ce mec et en même temps je ne veux rien savoir de lui" : une demi-heure après sa finale, de retour du contrôle antidopage, Bart était encore tout à sa déception, lui qui, pendant plus de 900 m, tenait le première et unique médaille de l'équipe de France de canöe en ligne à Tokyo. 

Le titre est revenu au Brésilien Isaquias Queiroz, vice-champion olympique à Rio, devant le Chinois Liu Hao. Le Moldave d'origine ukrainienne Serghei Tarnovschi, 24 ans, a donc terminé 3e, comme en 2016 à Rio où il avait été aussitôt privé de sa médaille après un contrôle antidopage positif. 

Les filles du K4 500 m sorties en demies

L'autre équipage français en lice, celui du K4 féminin sur 500 m (Manon Hostens, Sarah Guyot, Léa Jamelot, Vanina Paoletti), a en revanche été éliminé dès les demi-finales, terminant 5e et dernier de sa course.  Les quatre premiers équipages accédaient à la finale. Les Françaises, 5es de leur série très relevée vendredi, étaient passées par les repêchages. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/