3 min de lecture Formule 1

Formule 1 - Grand Prix du Canada : Hamilton se relance, Vettel perd du terrain

COMPTE-RENDU - Le Britannique s'est imposé lors de la 7e manche du championnat, devant son coéquipier Bottas (Mercedes) et Ricciardo (Red Bull). Vettel (Ferrari), qui s'est retrouvé bon dernier, a sauvé les meubles.

Lewis Hamilton en tête au premier virage du GP du Canada, le 11 juin 2017
Lewis Hamilton en tête au premier virage du GP du Canada, le 11 juin 2017 Crédit : CLIVE MASON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Au Canada, aussi, une vague a déferlé. Parti en pole position, Lewis Hamilton n'a jamais abandonné sa première place pour s'imposer lors du Grand Prix du Canada, disputé dimanche 11 juin. Le pilote britannique de Mercedes a franchi la ligne d'arrivée devant son coéquipier finlandais Valtteri Bottas et l'Australien Daniel Ricciardo (Red Bull). Son résultat lui permet de revenir au classement à 12 points du leader allemand Sebastian Vettel (Ferrari) qui, pourtant parti deuxième malgré une impressionnante séance de qualification, a terminé seulement 4e. Kimi Räikkönen termine 7e. Deux semaines après son doublé à Monaco, Ferrari abandonne sa première place au championnat constructeurs, au profit de Mercedes.

À l'extinction des feux, l'opportuniste Vestappen surgit, à l'extérieur, de sa 5e place pour se placer juste derrière le poleman Lewis Hamilton. Mais c'est véritablement au premier virage que la course bascule. Vettel, défait de deux places, fragilise son aileron dans un contact. L'incident aurait pu rester anodin si l'Allemand, dès la relance de la course après une intervention de la voiture de sécurité pour une collision entre Sainz et Massa, n'avait finalement pas vu son aileron endommagé se disloquer en partie. La conséquence est immédiate : dans l'incapacité de maintenir une cadence suffisante, il est contraint de passer aux stands et de ressortir bon dernier. L'autre Ferrari, de Räikkönen, galère aussi et recule de la 4e à la 6e place à l'issue du 6e tour.

L'autre tournant survient au 11e tour : Verstappen, à trois secondes de la tête, subit une panne mécanique et doit abandonner sa monoplace au bord de la route. Contre toute attente, alors même que la voiture était mal placée pour être dégagée par les commissaires, la direction de course décide de ne pas faire intervenir la voiture de sécurité. Celle-ci aurait pu tout relancer... et faire les affaires de Vettel qui aurait pu recoller au peloton. À la place, la voiture de sécurité virtuelle est utilisée, figeant ainsi les écarts sur la piste.

Vettel au talent, Ocon montre ses muscles

Nettement moins agitée, la suite de la course met en exergue la facile domination d'Hamilton en tête et la galère des Ferrari, peinant à progresser dans le top 10 synonyme de points. La lutte pour le podium permet aussi de placer les projecteurs sur le jeune talent français Ocon qui, au gré d'une stratégie décalée, parvient à rester 2e durant plusieurs tours. Les arrêts aux stands rétablissent toutefois la hiérarchie normale : la Mercedes de Bottas, qui avait gagné une position au départ, retrouve sa 2e place et Ricciardo, lui aussi bien parti, devient 3e.

À lire aussi
Max Verstappen le 3 août 2019 à Budapest sports mécaniques
Formule 1 : Max Verstappen prolonge avec Red Bull jusqu’en 2023

Dans les cinq dernières boucles, pendant que Grosjean (10e) réussit à récolter un petit point grâce à un énième grotesque abandon d'Alonso, les convaincantes Force India de Perez et Ocon s'agrippent respectivement à la 4e et la 5e place. Mis sous pression par la Ferrari de Vettel, revenu dans le coup au gré d'une stratégie audacieuse à deux arrêts contre un seul pour ses concurrents, les deux outsiders finissent par commettre des erreurs. Avec de périlleuses mais audacieuses manœuvres que seuls les tout meilleurs réussissent, Vettel finit par venir à bout des deux équipiers roses et sauver les meubles en s'arrogeant la 4e place.

Ce résultat permet à Vettel de sauver douze points dans sa défaite. Hamilton, auteur de son troisième succès de la saison et désormais triple vainqueur consécutif sur cette terre canadienne, signe un week-end parfait après avoir explosé le record absolu du circuit et égalé le record de poles du légendaire Senna. Prochain rendez-vous : le 25 juin à Baku, en Azerbaïdjan.

Le classement de la course

1. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes)
2. Valtteri Bottas (FIN/Mercedes)
3. Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull-TAG Heuer)
4. Sebastian Vettel (GER/Ferrari)
5. Sergio Pérez (MEX/Force India-Mercedes)
6. Esteban Ocon (FRA/Force India-Mercedes) 
7. Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari)
8. Nico Hülkenberg (GER/Renault
9. Lance Stroll (CAN/Williams-Mercedes)
10. Romain Grosjean (FRA/Haas-Ferrari) 
11. Jolyon Palmer (GBR/Renault
12. Kevin Magnussen (DEN/Haas-Ferrari) 
13. Marcus Ericsson (SWE/Sauber-Ferrari) 
14. Stoffel Vandoorne (BEL/McLaren-Honda) 
15. Pascal Wehrlein (GER/Sauber-Ferrari) 
16. Fernando Alonso (ESP/McLaren-Honda) 

Abandons : Felipe Massa (BRA/Williams), Carlos Sainz Jr (ESP/Toro Rosso), Max Verstappen (NED/Red Bull), Daniil Kvyat (RUS/Toro Rosso), Fernando Alonso (ESP/McLaren-Honda).

Classement du championnat pilotes

1. Sebastian Vettel - 141 points
2. Lewis Hamilton - 129
3. Valtteri Bottas - 93
4. Kimi Räikkönen - 73
5. Daniel Ricciardo - 67
6. Max Verstappen - 45
7. Sergio Pérez - 44
8. Esteban Ocon - 27
9. Carlos Sainz - 25
10. Felipe Massa - 20
11. Nico Hülkenberg - 18
12. Romain Grosjean - 5
13. Kevin Magnussen - 4
14. Pascal Wehrlein - 4
15. Danil Kvyat - 4
16. Lance Stroll - 2

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Formule 1 Sports mécaniques Sebastian Vettel
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants