3 min de lecture Formule 1

Formule 1 - Grand Prix de Malaisie : Daniel Ricciardo enfin victorieux, Lewis Hamilton malchanceux

COMPTE-RENDU - Red Bull a signé un doublé avec Daniel Ricciardo vainqueur devant Max Verstappen. Lewis Hamilton a abandonné, laissant Nico Rosberg, classé 3e, prendre de l'avance au championnat du monde.

Le Grand Prix de Malaisie à Sepang, dimanche 2 octobre 2016
Le Grand Prix de Malaisie à Sepang, dimanche 2 octobre 2016 Crédit : MANAN VATSYAYANA / AFP
JulienAbsalon1
Julien Absalon
Journaliste RTL

Coup de chaud pour Mercedes. Contre toute attente, Daniel Ricciardo (Red Bull) s'est imposé devant son coéquipier Max Verstappen, dimanche 2 octobre lors du Grand Prix de Malaisie à Sepang. L'Australien a profité d'une casse moteur du leader Lewis Hamilton à 15 tours de la fin. Le champion du monde britannique abandonne de précieux points sur Nico Robserg, qui a terminé troisième après une course difficile, au classement du championnat.

Cette incroyable course s'est jouée en deux temps. D'abord au départ comme bien souvent, où l'on aurait pu s'attendre à une mauvais départ de Lewis Hamilton, qui s'est fait doubler cinq fois dans le premier tour sur ses sept précédentes pole positions. Cette fois, son bon démarrage lui a permis de s'éviter la pagaille. Dans le premier virage, Sebastian Vettel (Ferrari) tente l'intérieur pour s'emparer de la deuxième place. Mais l'Allemand, trop rapide et serré à sa gauche, ne parvient pas à prendre la corde et percute à l'arrière son compatriote Nico Rosberg. Résultat de ce carton : Sebastian Vettel doit abandonner à cause de son pneu avant gauche arraché et gagne aussi le droit d'être traité de "fou" et "d'idiot" par l'impétueux Max Verstappen à la radio. Parti en tête à queue, Nico Rosberg repart dernier avec une voiture miraculeusement intacte.

Le tournant du 41e tour

Après cet accident, ne provoquant qu'une sortie de la voiture de sécurité virtuelle, la bataille pour la tête de la course se joue entre un Lewis Hamilton plus rapide et un Max Verstappen qui tente une audacieuse stratégie différente et se laisse la possibilité de rééditer l'exploit de Barcelone. Daniel Ricciardo, lui, mène une course plus classique mais non moins solide. Derrière, dans un peloton qui a vu le Français Romain Grosjean (Haas) mettre fin prématurément à sa course à cause d'un problème de freins, Nico Rosberg est forcé de faire une remontée fantastique pour sauver les meubles. Un parcours du combattant qu'il négocie sans encombre jusqu'au 39e tour, lors duquel il s'empare de la 4e place en s'appuyant sur Kimi Raikkönen. La collision ne provoque pas de dégâts, mais vaut à la Flèche d'argent une pénalité de 10 secondes sur son temps final. Une sanction finalement sans conséquence puisqu'il finira par reléguer son poursuivant à 13 secondes.

À lire aussi
Valtteri Bottas après sa victoire à Melbourne, le 17 mars 2019. formule 1
Formule 1 : Valtteri Bottas remporte le GP d'Australie, doublé Mercedes

C'est alors que l'énorme coup de théâtre survient. Au 41e tour, alors qu'il semblait s'envoler vers la victoire, Lewis Hamilton voit son moteur prendre feu et dégager un énorme panache de fumée avant le premier virage. L'abandon est inévitable. Sur le mur des stands, les regards sont vides chez Mercedes. Ils sont plein de joie chez Red Bull qui se retrouve avec Daniel Ricciardo en tête, juste devant Max Verstappen. Moins de deux secondes séparent les deux hommes.

Un temps plus rapide, le jeune Néerlandais ne parvient finalement pas à prendre le meilleur sur l'Australien. Floué par de mauvaises décisions stratégiques à Barcelone et Monaco qui l'avaient privé de bien meilleurs résultats si ce n'est de victoires, Daniel Ricciardo décroche là sa première victoire de la saison. Il met ainsi fin à une disette de deux ans, puisque son précédent succès remontait au Grand Prix de Hongrie de août 2014. De quoi rendre sa fameuse "chaussure de champagne" encore plus savoureuse sur le podium.

Mais sur la troisième marche, Nico Rosberg avait lui aussi un grand sourire. Car malgré sa défaite implacable lors de la séance de qualification et ses déboires en course, l'Allemand est incontestablement le grand gagnant du week-end. À cinq courses de la fin, il dispose désormais de 23 points d'avance sur son rival Lewis Hamilton. Mais rien n'est fait. Car cette course l'a bien montré : personne n'est à l'abri d'un coup du sort.

Le classement final du GP de Malaisie

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Formule 1 Malaisie Lewis Hamilton
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785081294
Formule 1 - Grand Prix de Malaisie : Daniel Ricciardo enfin victorieux, Lewis Hamilton malchanceux
Formule 1 - Grand Prix de Malaisie : Daniel Ricciardo enfin victorieux, Lewis Hamilton malchanceux
COMPTE-RENDU - Red Bull a signé un doublé avec Daniel Ricciardo vainqueur devant Max Verstappen. Lewis Hamilton a abandonné, laissant Nico Rosberg, classé 3e, prendre de l'avance au championnat du monde.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/formule-1-grand-prix-de-malaisie-daniel-ricciardo-enfin-victorieux-lewis-hamilton-malchanceux-7785081294
2016-10-02 11:04:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/L6c5yoATnYJcQhddxeXQ-Q/330v220-2/online/image/2016/1002/7785082058_le-grand-prix-de-malaisie-a-sepang-dimanche-2-octobre-2016.jpg