2 min de lecture Rugby

Coupe du Monde de rugby : le Japon réussit son entrée face à la Russie

COMPTE-RENDU - Mené 7-0, le pays hôte du 9e Mondial de l'histoire s'est imposé 30-10 lors du match d'ouverture, vendredi 20 septembre. Kotaro Matsushima a inscrit trois des quatre essais nippons.

Les Japonais Kotaro Matsushima et Rikiya Matsuda à Tokyo le 20 septembre 2019
Les Japonais Kotaro Matsushima et Rikiya Matsuda à Tokyo le 20 septembre 2019 Crédit : Odd ANDERSEN / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et AFP

La Coupe du Monde 2019 masculine de rugby à XV est lancée et bien lancée pour le pays hôte, le Japon. Après une courte cérémonie d'ouverture au Tokyo Stadium, les "Braves Blossoms" rouges et blancs ont connu un début de match difficile avant de prendre mesure de la Russie (30-10), qui dispute seulement sa deuxième phase finale de Mondial.

Les Nippons, eux, ont disputé les huit précédentes éditions. Mais ils n'ont jamais dépassé le 1er tour et atteint les quarts de finale. Voilà leur objectif à domicile. Il faudra pour cela prendre la 2e place de la poule A, la 1re étant promise à l'Irlande. Avec l'Écosse et les Samoa comme adversaires théoriques, le coup semble jouable.

Poussé par tout un peuple, le Japon tentera tout de même de rivaliser avec l'Irlande lors de son prochain match, samedi 28 septembre (9h15 heure française). Il n'aura de toute façon rien à perdre. Les Irlandais, actuellement numéros 1 mondiaux, seront aussi les prochains adversaires des Russes, le jeudi 3 octobre (12h15).

Bonus offensif

Face à la Russie, un triplé de l'ailier Kotaro Matsushima a illuminé la rencontre. Le quatrième essai, signé Pieter Labuschagne, permet au pays hôte de décrocher un point de bonus important. La Russie a mené jusqu'en fin de première période, avant de céder logiquement sous les assauts japonais. Privée de ballons, elle a vite affiché ses limites physiques et techniques.

À lire aussi
L'arbitre sud-africain Jaco Peyper face au Français Sebastien Vahaamahina le 20 octobre 2019 à Oita rugby
Coupe du Monde de rugby : l'arbitre de Galles-France s'excuse pour la photo polémique

Comment dit-on chistera en japonais ? Les gestes de classe des centres Timothy Lafaele (11e) et Ryoto Nakamura (38e) ont permis à l'ailier Kotaro Matsushima de s'offrir trois essais, au Japon de se sortir du piège et au rugby mondial de s'éviter une triste publicité pour le premier des 48 matches du Mondial

Beaux gestes et maladresses

Car le reste de la rencontre, truffée de maladresses ou de mauvais choix de part et d'autre, ne restera pas dans les mémoires. Hormis peut-être pour Matsushima, qui réalise le premier triplé dans un match d'ouverture, et pour Kirill Golosnitskiy, l'ailier russe qui a inscrit l'essai le plus rapide pour un lever de rideau (5e). 

Le numéro 11 russe a profité d'une bourde en mondovision de l'arrière japonais William Tupou, qui s'est troué à la réception d'une chandelle de son vis-à-vis Vasily Artemyev.  Tupou s'est rattrapé 5 minutes plus tard en offrant d'une passe acrobatique l'essai à Matsushima, servi par Lafaele après un pilonnage des avants japonais aux 5 m. 

Le deuxième essai de Matsushim (39e)a, qui s'en est vu refuser un autre entre temps (35e) pour n'avoir pas contrôlé le ballon au moment d'aplatir en coin, est la copie conforme du premier, avec cette fois Nakamura dans le rôle de l'esthète de la passe après contact. Le troisième, infligé à une défense russe aux abois (70e), est synonyme de bonus offensif après l'essai du break signé Pieter Labuschagne (48e), venu arracher un ballon au plaquage.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rugby Coupe du monde de rugby Japon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants