1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Dopage : Federer et Murray satisfaits de l'exclusion d'Odesnik
2 min de lecture

Dopage : Federer et Murray satisfaits de l'exclusion d'Odesnik

Andy Murray et Roger Federer se sont dit satisfaits de savoir Wayne Odesnik hors du circuit après sa suspension pour dopage.

Le tennisman américain Wayne Odesnik a été condamné à 15 ans de suspension après avoir été contrôlé positif à un dispositif anti-dopage (le 31 août 2011/archives)
Le tennisman américain Wayne Odesnik a été condamné à 15 ans de suspension après avoir été contrôlé positif à un dispositif anti-dopage (le 31 août 2011/archives)
Crédit : MATTHEW STOCKMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le Britannique Andy Murray et le Suisse Roger Federer se sont dits heureux après l'annonce de la suspension pour quinze ans de l'Américain Wayne Odesnik pour dopage. "C'est une bonne chose, ce n'était pas sa première fois et là il a été contrôlé à plusieurs reprises positif, cela doit être considéré comme plusieurs cas de dopage différents", a déclaré Murray, N.4 mondial après sa qualification pour les quarts de finale du Masters 1000 d'Indian Wells.

"Il prenait clairement quelque chose pour essayer de tricher (...) C'est bien pour le tennis qu'il soit hors circuit car ce n'est pas quelque chose qu'on veut voir dans notre sport", a insisté le finaliste de l'Open d'Australie 2015. "C'est une bonne chose que ceux qui font des choses qu'ils ne devraient pas faire, soient pris", a renchéri Federer.

"Je suis partisan d'un sport propre, c'est pour cela que les tricheurs doivent être pris", a ajouté le N.2 mondial.

Odesnik a pris des stéroïdes

Classé 267e mondial, Odesnik a écopé d'une suspension de quinze ans pour sa deuxième infraction au code mondial antidopage. Il avait été suspendu une première fois en 2010 pour avoir été arrêté en possession d'hormones de croissance à son arrivée à l'aéroport de Melbourne, avant l'Open d'Australie 2010.

À lire aussi

Sa suspension initiale de deux ans avait été ramenée à un an en raison de sa coopération avec les autorités antidopage. Cette fois, il a fait l'objet de trois contrôles inopinés entre le 14 décembre 2014 et le 12 janvier 2015, dont les analyses ont révélé la présence de stéroïdes.

Odesnik, qui a annoncé dans la foulée qu'il mettait en terme à sa carrière, était entraîné par l'Argentin Guillermo Canas, lui-même contrôlé positif à un diurétique en 2005.

Je ne peux pas dire que je suis surpris, c'est ridicule, mais c'est bien qu'il ne fasse plus partie du circuit

Andy Murray

Le nom d'Odesnik avait également été cité dans l'affaire Biogenesis, du nom d'une clinique de Miami où plusieurs athlètes de haut-niveau, notamment des joueurs de baseball, se fournissaient en produits dopants.

"Il était lié à un certain nombre de personnes qui ont été incriminés dans des affaires de dopage, je ne peux pas dire que je suis surpris, c'est ridicule, mais c'est bien qu'il ne fasse plus partie du circuit", a conclu Murray.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/