1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Coupe du monde de rugby : où en sont les futurs adversaires du XV de France ?
3 min de lecture

Coupe du monde de rugby : où en sont les futurs adversaires du XV de France ?

DÉCRYPTAGE - À un mois de la Coupe du monde en Angleterre, tour d'horizon des équipes présentes dans la poule du XV de France : l'Irlande, l'Italie, le Canada et la Roumanie.

Sergio Parisse, le capitaine de l'Italie, lors du Tournoi des VI nations 2015
Sergio Parisse, le capitaine de l'Italie, lors du Tournoi des VI nations 2015
Crédit : GABRIEL BOUYS / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau

À un mois de la Coupe du monde, les interrogations sont nombreuses autour de l'équipe de France. Si physiquement, les Bleus ont tenu la comparaison face au XV de la Rose lors du premier match amical de la préparation, la route est encore longue d'un point de vue technique et tactique.

À l'heure où le XV de France peine à convaincre depuis la prise de fonction de Philippe Saint-André, il devra se défaire tour à tour de l'Italie, la Roumanie, le Canada et l'Irlande, qui fait office de favori de cette poule D. Mais à un mois du début de la compétition, chaque équipe est encore sur courant alternatif. 

L'Irlande, un favori déjà lancé

Emmené par son entraîneur Joe Schmidt, le XV du Trèfle domine le tournoi des VI Nations depuis deux ans. Une continuité et une réussite qui placent logiquement les Irlandais dans la position de favoris incontestés de cette poule D. Et ce, bien devant le XV de France qui devra batailler s'il souhaite accrocher la première place du groupe. 

Mais l'espoir est de mise alors que les Irlandais, bien que vainqueurs, n'ont pas encore levé tous les doutes lors de cette préparation. S'ils se sont montrés impériaux face au Pays de Galles (victoire 35-21), ils ont été en difficulté face à l'Écosse (victoire 28-22). Le symbole principal ? Les errances défensives alors que les coéquipiers de Simon Zebo, déjà très en forme, en avait fait l'une de leurs armes principales ces dernières années.

L'Irlandais Simon Zebo face à l'Écosse en match amical
L'Irlandais Simon Zebo face à l'Écosse en match amical
Crédit : AFP
À lire aussi

Les Irlandais auront une ultime occasion de se régler et de faire le plein de confiance avec un choc face à l'Angleterre, le 5 septembre prochain, avant leur premier match du Mondial face au Canada.

L'Italie avance cachée

Difficile de savoir où se situe réellement la Squadra Azzura à un mois du Mondial anglais alors que les hommes de Jacques Brunel disputeront leur premier match de préparation le 22 août. L'Italie ayant opté pour une double confrontation face à l'Écosse avant un ultime match de préparation face au Pays de Galles, le 5 septembre. Trois matches de préparation qui permettront d'y voir plus clair quant aux objectifs transalpins alors que le groupe définitif sera dévoilé le 24 août, au lendemain de celui des tricolores. 

Attention tout de même à cette équipe prometteuse, encadrée par certains éléments expérimentés. Si les résultats tardent à arriver sur la scène internationale, les coéquipiers de Sergio Parisse sont toujours capables d'un coup d'éclat pouvant perturber l'Irlande ou la France, logiquement favoris pour décrocher les deux tickets vers les quarts de finale. 

Le Canada multiplie les sorties

À l'inverse de la Squadra Azzura, le Canada a choisi de multiplier les sorties jusqu'à l'échéance mondiale. Un moyen de se préparer au mieux alors qu'il fait office de Petit Poucet du groupe, avec la Roumanie. Au programme ? Une confrontation face aux États-Unis mais aussi des matchs face à Glasgow, la Géorgie et les Fidji. L'occasion de se rôder alors que le premier match de préparation face aux États-Unis s'est soldé par une courte défaite (15-13)

Si Jamie Cudmore, le Clermontois célèbre pour ses coups de sang, a décroché une place dans les 35 joueurs présélectionnes, il en faudra plus pour faire illusion dans cette poule alors que les Canucks ne sont sortis qu'une seule fois des poules, lors de la Coupe du monde 1991

Jamie Cudmore lors de la Coupe du monde 2011 face à la Nouvelle-Zélande
Jamie Cudmore lors de la Coupe du monde 2011 face à la Nouvelle-Zélande
Crédit : WILLIAM WEST / AFP

La Roumanie, un esprit à la française

Avec dix joueurs évoluant dans l'Hexagone dans le groupe élargi des 36, la Roumanie a un accent français lors de cette préparation. Mais nul doute que le chemin est encore long pour les joueurs du sélectionneur gallois, Lynn Howells. Surtout que seulement deux matches sont au programme avant leur première rencontre du Mondial face à la France. Les Roumains ont été tenus en échec face à Leeds (10-10) avant une confrontation face à Édimbourg le 21 août. 

Mais la Roumanie compte bien s'appuyer sur un tournoi disputé en juin dernier. Les Roumains avaient dominé la Coupe des nations avec trois succès en autant de rencontres face à l'Argentine A, l'Espagne et la Namibie.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/