1 min de lecture Tennis

Coupe Davis en Guadeloupe : l'ancien président de région "étonné" d'un éventuel renoncement

Son successeur Ary Chalus estime que l'organisation de la compétition de tennis pourrait coûter trois fois plus cher qu'annoncé.

Le député et ex-président de la Région Guadeloupe Victorin Lurel (archive)
Le député et ex-président de la Région Guadeloupe Victorin Lurel (archive) Crédit : MATTHIEU ALEXANDRE / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le député socialiste Victorin Lurel qui a dirigé la région Guadeloupe pendant onze ans s'étonne que son successeur Ary Chalus envisage de renoncer à organiser la Coupe Davis du 4 au 6 mars 2016 à Baie-Mahault.

Ary Chalus est arrivé à la tête de la région le 18 décembre. D'après son entourage, il aurait alors "découvert" le véritable coût de l'organisation de l'événement dans l'archipel. Le Coupe Davis ne coûterait pas 1,5 million d'euros, dont un million à la charge des collectivités comme annoncé par la Fédération française de tennis (FFT), mais plutôt 4 millions. Un surcoût que la Région n'est pas prête à couvrir seule sans l'aide de l'État et d'autres partenaires. Ary Chalus doit rendre sa décision définitive lundi 28 décembre.

Les 4,5 millions d'euros dont j'entends parler sont tout simplement fantaisistes.

Victorin Lurel
Partager la citation

Victorin Lurel rappelle que le chiffrage de 1,5 million d'euros pour l'ensemble de l'opération a été arrêté fin novembre, après une visite du vélodrome régional avec les services de la Région et les officiels de la Fédération française de tennis. "La part de la Région dans la prise en charge de ce budget est parfaitement compatible avec les moyens de la collectivité", a-t-il ajouté. "Les 4,5 millions d'euros dont j'entends parler sont tout simplement fantaisistes".

Pour l'ancien président de région, cet événement où s'affronteront les équipes de tennis française et canadienne "constitue une formidable opportunité de mettre en valeur la Guadeloupe au niveau international, en particulier dans un pays comme le Canada avec lequel des liens économiques et aériens existent déjà", souligne-t-il. La Martinique s'est déjà portée candidate pour suppléer son voisin en cas de désistement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tennis Coupe Davis Guadeloupe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants