1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Carlos Alcaraz vainqueur de l'US Open : qui est cet Espagnol de 19 ans parti pour durer ?
1 min de lecture

Carlos Alcaraz vainqueur de l'US Open : qui est cet Espagnol de 19 ans parti pour durer ?

PORTRAIT - Déjà vainqueur de deux Masters 1.000 en 2022, Carlos Alcaraz a remporté à l'US Open son premier tournoi du Grand Chelem et s'est emparé de la 1re place mondiale en battant le record de précocité.

Carlos Alcaraz à l'US Open le 11 septembre 2022
Carlos Alcaraz à l'US Open le 11 septembre 2022
Crédit : MATTHEW STOCKMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Carlos Alcaraz vainqueur de l'US Open : qui est cet Espagnol de 19 ans parti pour durer ?
00:01:12
Isabelle Langé & Gregory Fortune

Le tennis a un nouveau roi, et il est encore Espagnol. Vainqueur de son premier tournoi du Grand Chelem, l'US Open, dans la nuit de dimanche 11 à lundi 12 septembre (6-4, 2-6, 7-6, 6-3 en finale face au Norvégien Casper Ruud), Carlos Alcaraz s'est emparé de la place de numéro 1 mondial à 19 ans seulement. 19 ans, 4 mois et 6 jours précisément. Du jamais vu. Le précédent record de précocité en la matière appartenait à  l'Australien Lleyton Hewitt (20 ans, 8 mois et 26 jours).

Le brun aux cheveux courts de 1,83 m est déjà adoubé par son ainé Rafael Nadal (36 ans), persuadé qu'il y aura beaucoup d'autres titres dans les mois et les années à venir. Le gamin d'El Palmar, près de Murcie (sud-est de l'Espagne) n'a effectivement probablement pas fini d'impressionner et ne sera sans doute pas une étoile filante : il possède déjà tout un arsenal pour vivre une longue et belle carrière.

Techniquement, c'est solide et complet, même si Carlos Alcaraz est encore perfectible au service. Physiquement, c'est costaud. À New York, le disciple de Juan Carlos Ferrero a disputé trois matches en cinq sets avant la finale. Et si en finale, par moments, il a montré quelques signes de fatigue, son mental lui a permis de passer outre.

Compétiteur dans l'âme

L'aspect psychologique, sans conteste sa plus grande force. Le droitier (revers à deux mains) est un compétiteur dans l'âme. Il faut voir comment il harangue la foule, serre le poing. Le garçon est plutôt démonstratif, tout en étant respectueux. On sent la bonne éducation. Carlos Alcaraz n'est pas du genre à balancer sa raquette, ni à faire la mauvaise tête. D'ailleurs regardez-le, sur le court il sourit constamment, car pour lui le tennis reste avant tout un jeu.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire