1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Après son agression, Pierre-Ambroise Bosse souhaite s'entraîner à l'étranger
1 min de lecture

Après son agression, Pierre-Ambroise Bosse souhaite s'entraîner à l'étranger

Après son agression, l'athlète français s'était vu prescrire 18 jours d'incapacité de travail.

Pierre-Ambroise Bosse, sacré champion du monde du 800m, lors des Mondiaux 2017
Pierre-Ambroise Bosse, sacré champion du monde du 800m, lors des Mondiaux 2017
Crédit : Jewel SAMAD / AFP
Amélie James
Amélie James
Journaliste

Le public l'a découvert lors des Jeux Olympiques de Londres et en a fait son idole. Devenu champion du monde du 800 mètres en 2017, Pierre-Ambroise Bosse a pourtant dû stopper sa saison après avoir été violemment agressé. De nombreuses fractures, le visage tuméfié, un préjudice moral inqualifiable... L'athlète s'était vu prescrire 18 jours d'incapacité de travail. 

Quelques semaines après cette terrible agression, Pierre-Ambroise Bosse est revenu sur ses ambitions sportives dans une interview donnée à Ouest-France. Celui qui est désormais reconnu dans la rue et sollicité de toutes parts a confié sa volonté de quitter la France, dans un besoin de quiétude et de tranquillité. 

"On a tous envie d’avoir notre jardin secret et l’envie de pouvoir boire un verre entre amis sans être reconnu, même si ce n’est pas une sensation désagréable. Parfois, c’est juste un peu trop, c’est d’ailleurs pour ça que je vais aller m’entraîner à l’étranger. J’ai beaucoup aimé l’Australie, par exemple, où je suis déjà allé par le passé : je pense que je vais y retourner un peu, peut-être deux mois, et je veux tester la Nouvelle-Zélande aussi !", s'est exclamé le jeune homme dans les colonnes du quotidien

J'ai eu beaucoup de chance dans mon malheur.

Pierre-Ambroise Bosse

Au micro de RTL, l'athlète avait confié "garder le moral" malgré ses séquelles physiques. "Je voudrais dire aux gens que j'ai eu beaucoup de chance dans mon malheur, même si c'est une agression très violente. J'ai failli perdre mon œil, mais il n'y a rien de grave finalement", avait-il témoigné. 

À lire aussi

Une information judiciaire a été ouverte pour "violences volontaires en réunion". Un homme de 24 ans a été arrêté et mis en examen. Il est connu des services de police pour des faits de violences et d'infraction à la législation sur les stupéfiants.

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/