3 min de lecture Sexe

5 (mauvais) réflexes à bannir face à l'éjaculation précoce

CONSEILS - L'expression a beau être devenue courante, la réalité qu'elle recouvre est toujours aussi taboue. Et aborder le sujet reste malgré tout extrêmement délicat...

Dois-je aller plus loin ?
Dois-je aller plus loin ? Crédit : iStock
Camille Kaelblen
Camille Kaelblen
Journaliste

Elle n'a rien de rare et pourtant, elle est souvent traitée comme si personne n'en avait jamais entendu parler. L'éjaculation précoce, ou prématurée, est l'un des troubles de la sexualité masculine les plus fréquents. On la définit par deux critères objectifs assez facile à identifier : l'éjaculation a lieu moins d'une minute après la pénétration, elle est impossible à retarder pour l'homme. On y ajoute un critère subjectif, qui est en fait le plus important : cette situation provoque un sentiment d'insatisfaction pour l'un ou l'autre des partenaires, voire pour les deux.

On le sait pourtant : l'éjaculation précoce n'a en soit rien de honteux, ni dangereux ou grave. Mais parce que l'on place souvent beaucoup d'orgueil dans nos performances sexuelles, ce trouble peut vite mener à une perte de confiance en soi pour l'homme et devenir une source de mépris pour la femme. Pour résoudre ce problème, la première chose à faire est de se montrer constructive, bienveillante et surtout d'accepter de se décentrer de soi-même.

1 - Se remettre systématiquement en question

Beaucoup de jeunes femmes confrontées à la question de l'éjaculation précoce ont tendance à systématiquement se remettre en cause. Suis-je assez jolie ? Ai-je le bon comportement lorsque l'on fait l'amour ? Une réaction certes naturelle mais qui n'est jamais la solution au problème. Posez-vous plutôt les questions qui font avancer votre réflexion : avez-vous le temps d'éprouver du plaisir ? Vous sentez-vous frustrée ? Si c'est le cas, arrêtez de vous accabler injustement.

2 - Le faire culpabiliser

Une fois passée la phase d'autoflagellation, on peut avoir tendance à vouloir se débarrasser du problème en rejetant la faute sur lui. "Égoïste", "incapable de se contrôler" voire "manipulateur", des mots durs qui peuvent nous venir naturellement à l'esprit, mais qu'il ne mérite sans doute pas. Selon une étude européenne menée en 2010, l'éjaculation précoce est source de colère, de honte voire de dépression pour un homme sur trois touché par ce trouble. Prenez donc un peu de recul par rapport à votre situation : vous pourriez peut-être passer à côté d'une belle histoire si vous restez campée sur vos positions.

3 - Penser "je" au lieu de "nous"

À lire aussi
De la littérature aux sextoys, que déposer au pied du sapin pour sa moitié ? Sexo
Idées cadeaux Noël 2019 : 9 idées de cadeaux coquins à mettre au pied du sapin

Pour résoudre un problème d'éjaculation prématurée, s'isoler et éviter à tout prix la discussion est sans doute la pire des choses à faire. Chacun se conforte dans son idée et le contact peut vite finir par être rompu. Si vous vous sentez bien avec lui, faites un pas en avant et proposez-lui par exemple d'aller ensemble consulter un sexologue. La solution est peut être beaucoup plus simple à atteindre que ce que vous pensez. Et puis, qui ne tente rien n'a rien...

4 - Croire que c'est irrémédiable

L'éjaculation rapide n'est pas une maladie mais correspond en réalité au fonctionnement "instinctif" d'un homme. Ce qui signifie que dans la majorité des cas, votre partenaire est tout à fait capable de s'en affranchir. Dans un article de Psychologies Magazine, la sexologue Catherine Solano recommande par exemple de faire durer les préliminaires en les concentrant sur d'autres zones que celle du pénis : des caresses sur le corps, dans les cheveux... Adaptez également les positions : l'excitation masculine est souvent plus forte lorsque l'homme est "actif". Prenez donc les commandes, par exempl,e avec la position de l'amazone (vous au-dessus de lui). Enfin, vous pouvez par exemple lui demander de faire une pause juste après la pénétration, pour qu'il s'accoutume à la sensation des parois de votre vagin.

5 - Laisser tomber si les résultats tardent à venir

Si malgré l'application de ces différents conseils, le problème ne semble pas évoluer, ne baissez pas les bras à la première occasion. "Combattre" l'éjaculation prématurée est avant tout une forme d'éducation et ne se fait donc pas du jour au lendemain. Alors si vous tenez vraiment à votre relation, essayez par exemple de construire votre sexualité autour de ce souci passager. Car éjaculation précoce n'est en aucun cas synonyme d'absence de plaisir pour vous ! Réclamez-lui des caresses ou des cunnilingus, par exemple... Des pratiques qui peuvent aussi vous apporter beaucoup de plaisir et qui lui redonneront confiance.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sexe
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants