2 min de lecture Star Wars

"Star Wars" : Kelly Marie Tran se révolte contre le cyberharcèlement et le racisme

Après avoir quitté les réseaux sociaux à la suite de commentaires racistes et haineux, l'interprète de Rose Tico dans "Star Wars 8" signe une tribune contre le cyberharcèlement dans le "New York Times".

Kelly Marie Tran dans "Les Derniers Jedi"
Kelly Marie Tran dans "Les Derniers Jedi" Crédit : Lucasfilm Ltd. & ™, All Rights Reserved. / Jonathan Olley
Capucine Trollion
Capucine Trollion
Journaliste RTL

La Force est puissante chez Kelly Marie Tran. Harcelée sur les réseaux sociaux, l'interprète de Rose Tico dans Star Wars 8 avait quitté Twitter et Instagram en juin dernier. Le 21 août, elle signe une tribune dans le prestigieux New York Times, intitulée Je ne serai pas marginalisée par le cyberharcèlement. Un texte fort où l'actrice raconte le déferlement de haine qu'elle a subi.

"Le problème n'était pas les mots (des harceleurs), mais le fait que je commençais à les croire", démarre Kelly Marie Tran, première "femme de couleur" à avoir un rôle principal dans la saga Star Wars. "Leurs mots confirmaient ce que j’avais appris en grandissant en tant que femme de couleur : j’appartenais aux espaces marginalisés, seulement valide en tant que personnage secondaire dans leur vie et leur histoire", poursuit l'actrice en avouant qu'elle a arrêté de parler vietnamien à 9 ans, à cause des "moqueries des autres enfants".

Face à ces nombreux commentaires abjects sur son compte Instagram, l'actrice confie qu'elle a même failli les croire : "Et aussi désagréable cela soit-il à admettre pour moi, j’ai commencé à m'en vouloir. Je me suis dit : 'Oh, si seulement j’étais plus fine… oh, si seulement j’avais les cheveux plus longs…' et le pire : 'si seulement je n’étais pas asiatique'. Pendant des mois, j’ai été embarquée dans une spirale d’auto-détestation, dans les recoins les plus sombres de mon esprit, des endroits où je me déchire, où je place leurs mots au-dessus de ma propre personne".

À lire aussi
Emilia Clarke ("Game of Thrones" dans la vidéo "Leading Lady Parts" Cinéma
VIDÉO - Emilia Clarke, Lena Headey... Les actrices dénoncent les castings sexistes

Une contre-attaque remplie d'espoir

Bientôt de retour au cinéma dans Star Wars 9, Kelly Marie Tran conclut sa tribune en espérant vivre "dans un monde où les enfants de couleurs ne passent pas leur adolescence à souhaiter qu’ils soient blancs" et où "les femmes ne sont pas soumises à un examen minutieux de leur apparence, leurs actions et leurs existences". L'actrice est aussi déterminée à utiliser son véritable prénom : Loan et à ne plus se laisser faire par des "trolls".

Mark Hamill et Rian Johnson continuent de soutenir l'actrice

Très actif sur Twitter, Mark Hamill, l'interprète du personnage de Luke Skywalker, a de nouveau pris la défense de la jeune femme : "Je l'ai dit il y a quelques temps et je me répète : que peut-on ne pas aimer ? Je t'aime Loan, nous ne te méritons pas et tu ne fais que commencer". Rian Johnson, le réalisateur de Star Wars 8a lui aussi rendu hommage à la tribune de l'actrice : "Voici l'une des mes personnes préférées qui parle avec son cœur". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Star Wars Cyberharcèlement Cinéma
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794494128
"Star Wars" : Kelly Marie Tran se révolte contre le cyberharcèlement et le racisme
"Star Wars" : Kelly Marie Tran se révolte contre le cyberharcèlement et le racisme
Après avoir quitté les réseaux sociaux à la suite de commentaires racistes et haineux, l'interprète de Rose Tico dans "Star Wars 8" signe une tribune contre le cyberharcèlement dans le "New York Times".
https://www.rtl.fr/girls/identites/star-wars-kelly-marie-tran-se-revolte-contre-le-cyberharcelement-et-le-racisme-7794494128
2018-08-22 13:29:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/db01au6s1ikdAkbCYmRhCw/330v220-2/online/image/2018/0822/7794494516_kelly-marie-tran-dans-les-derniers-jedi.jpg