2 min de lecture LGBT

Solidarité : venez en aide aux migrant(e)s LGBTQ+

UN GESTE PAR JOUR 29/30 - Engagez-vous avec nous pour, chaque jour, améliorer la société à votre échelle. Au programme aujourd'hui : aider les migrant(e)s LGBTQ+ à préparer leurs démarches administratives une fois arrivée en France.

L'association BAAM vient en aide aux migrants et migrantes lesbiennes, gays, bi et trans.
L'association BAAM vient en aide aux migrants et migrantes lesbiennes, gays, bi et trans. Crédit : Charlotte Butcher / Unsplash
Emeline Ferry
Emeline Ferry
Journaliste

Dans le monde, plus de 70 pays pénalisent l'homosexualité. À cause des risques d'emprisonnement ou de peine de mort, des personnes lesbiennes, gays, bi et trans sont contraintes de quitter leur pays d'origine pour échapper aux persécutions. Selon l'ACAT (Action des chrétiens pour l'abolition de la torture), 5 à 6 % des demandeurs d'asile seraient des réfugiés LGBTQ+.

Mais les discriminations et les LGBTphobies ne s'arrêtent pas aux frontières. Quand ils arrivent en France, ils ont besoin d'une prise en charge spécifique. C'est pourquoi le BAAM (Bureau d'accueil et d'accompagnements des migrants) a ouvert il y a plusieurs mois un pôle dédié à ces personnes. 

Sur son site, l'association explique que pour obtenir l'asile en France, les personnes LGBTQ+ doivent prouver leur orientation sexuelle, leur identité de genre et le fait que celles-ci constituent un motif de persécution dans leur pays. Elles doivent alors convaincre l'OFPRA (Office français pour la protection des réfugiés et des apatrides) de leur accorder l'asile

À lire aussi
Lori Lightfoot la nuit de son élection à la mairie de Chicago le 2 avril 2019 États-Unis
États-Unis : une maire noire et lesbienne à la tête de Chicago, une première
>
Le BAAM s'engage pour aider les migrants LGBTQ+

Souvent, à leur arrivée en France, les personnes trans sont contraintes d'aller dans des centres d'hébergement correspondants au genre qui leur a été assigné à la naissance. L'objectif du BAAM est donc d'offrir à ces réfugiés un espace accueillant pour être en sécurité et préparer leurs démarches administratives. 

Pour aider cette association, basée à Paris, vous pouvez faire un don ou vous engager en participant aux actions sociales, culturelles et juridiques. 

Comment en faire plus ?

En luttant contre les discriminations LGBTphobes dans votre quotidien. En 2017, le nombre de témoignages d'actes homophobes, biphobes et transphobes ont augmenté de 4,8% par rapport à l'année précédente. (Re)lisez notre lexique du genre ou des sexualités, ainsi que notre guide pour apprendre à parler des personnes trans avec respect ou encore nos conseils pour lutter contre les discriminations homophobes au travail.

RTL Girls s'engage tout l'été, avec sa série "Un geste par jour", à vous présenter, une fois par jour, une initiative à entreprendre, une association à soutenir, un comportement à adopter, une action simple à réaliser pour œuvrer pour plus d’égalité entre les femmes et les hommes au quotidien. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
LGBT Société Migrants
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794109084
Solidarité : venez en aide aux migrant(e)s LGBTQ+
Solidarité : venez en aide aux migrant(e)s LGBTQ+
UN GESTE PAR JOUR 29/30 - Engagez-vous avec nous pour, chaque jour, améliorer la société à votre échelle. Au programme aujourd'hui : aider les migrant(e)s LGBTQ+ à préparer leurs démarches administratives une fois arrivée en France.
https://www.rtl.fr/girls/identites/solidarite-venez-en-aide-aux-migrants-lgbtq-7794109084
2018-08-23 08:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/8sOtRYmnetwNIYcLUy1cfg/330v220-2/online/image/2018/0713/7794109482_l-association-baam-vient-en-aide-aux-migrants-et-migrantes-lesbiennes-gays-bi-et-trans.jpg