3 min de lecture Musique

Hayley Kiyoko : l'icône queer que la musique pop n'attendait plus

PORTRAIT - Cette chanteuse et actrice américaine de 27 ans vient de remporter un prix aux MTV Video Music Awards, quelques mois seulement après avoir sorti son premier album, une collection d'hymnes pour la jeunesse LGBTQ+.

Hayley Kiyoko lors de la cérémonie des MTV Video Music Awards, le 20 août 2018, à New York
Hayley Kiyoko lors de la cérémonie des MTV Video Music Awards, le 20 août 2018, à New York Crédit : Stephen Lovekin/REX/Shutterstock/SIPA
Arièle Bonte
Arièle Bonte
Journaliste

Moins de 5 mois après avoir sorti son premier album, Hayley Kiyoko, la chanteuse qui avait peur d'être rejetée par le public comme l'industrie musicale à cause de son orientation sexuelle, a été récompensée du prix "PUSH Artist of the Year", aux MTV Video Music Awards, ce lundi 20 août.

Dans son discours, prononcé avant la cérémonie retransmise en direct à la télévision américaine, Hayley Kiyoko, 27 ans, a tenu à honorer "toutes les femmes queer et racisées", rapporte le site américain Teen Vogue. "Ce prix les valide toutes, il montre que vous pouvez suivre vos rêves", a expliqué la chanteuse, ouvertement queer depuis quelques années après avoir commencé une carrière d'actrice et de chanteuse dans le placard, alors qu'elle n'était encore qu'une adolescente. 

Icône pop de la culture LGBTQ+, activiste pour les droits de sa communauté, musicienne, réalisatrice... Retenez bien le nom et le visage de cette artiste aux multiples talents, qui a déjà modifié, en une poignée d'années seulement, certaines lois de l'industrie musicale.  

Hayley Kiyok dans les locaux d'une station de radio le 26 mars 2018 à Fort Lauderdale, aux États-Unis
Hayley Kiyok dans les locaux d'une station de radio le 26 mars 2018 à Fort Lauderdale, aux États-Unis Crédit : Larry Marano/Shuttersto/SIPA

Briser les règles du jeu de la pop

Fin mars 2018, Hayley Kiyoko sort son premier album, Expectations, une collection de titres qui parlent de ses amours déçues pour les femmes qui préfèrent les hommes ou de ses problèmes avec la dépression.

À lire aussi
Lizzo était en concert au festival Coachella, le 21 avril 2018 musique
Lizzo : qui est la révélation musicale de l'année, égérie du "self love" ?

Dans le monde de la musique pop, les femmes queer sont rares sur le devant de la scène de la pop et peu prennent le risque d'évoquer leur intérêt romantique comme sexuel pour les autres femmes dans leurs productions musicales.

Hayley Kiyoko, après des années à cacher son homosexualité, a décidé de briser les règles du jeu, d'arrêter de mentir, de s'accepter telle qu'elle était, au risque de se faire rejeter par le public comme les professionnels de la musique.

Petit retour en arrière. Nous sommes en 2015, après avoir joué dans plusieurs séries télévisées (The Fosters, CSI : Cuber) ou téléfilms (Lemonade Mouth, Blue Lagoon: The Awakening), chanté dans un groupe de filles pendant quatre ans (The Stunners), sorti quelques morceaux passés inaperçus, Hayley Kiyoko publie sur YouTube le clip vidéo de la chanson qui va changer sa vieGirls Like Girls, inspirée de sa propre adolescence. 

>
Hayley Kiyoko - Girls Like Girls

À travers ce clip, elle se présente alors comme une chanteuse pop, ouvertement queer, une rareté à l'époque. Produite avec un petit budget, la vidéo, co-réalisée par Hayley Kiyoko, devient rapidement virale et cumule aujourd'hui plus de 95 millions de vues.

Réalisatrice d'une grande majorité de ses clips vidéo, Hayley Kiyoko ne cesse depuis de mettre en images des femmes queer pour normaliser cette représentation et ne plus en faire une exception dans la musique pop.

"Je crois que les artistes queer permettent aux gens d'être vraiment à l'aise avec qui ils sont. Si vous voyez deux filles tomber amoureuses et que vous le normaliser, les personnes vont se dire qu'elles peuvent tomber amoureuses elles aussi, qu'elles peuvent être cette personne, ressembler à cela, avoir cette fille qui ressemble à cela...", confie Hayley Kiyoko à Billboard, prouvant une fois de plus que son travail comble un vide qu'elle ressentait elle-même étant plus jeune.

"Cette fille, ça allait être moi"

Car même si elle a pris connaissance tôt de son homosexualité (vers l'âge de sept ans), la jeune fille qu'elle était à cette époque avait du mal à s'accepter et se sentait très seule. I Kissed A Girl de Katy Perry, sorti en 2008, a tout changé.

>
Katy Perry - I Kissed A Girl (Official)

"Il n'y avait rien de ce genre avant, c'était un moment très excitant", explique Hayley Kiyoko dans une interview au Guardian. "Bien sûr, j'aurais aimé que ce soit une fille homo qui le chante mais je me suis dit que cette fille, ça allait être moi", poursuit la musicienne. 

Dix ans plus tard, Hayley Kiyoko a réussi son pari en écrivant des chansons pop et en réalisant des clips dans lesquels la jeunesse LGBTQ+ peut enfin se reconnaître.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique LGBT Portrait
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants