3 min de lecture Séries

"The Mandalorian" : une série digne héritière de la première trilogie "Star Wars" ?

NOUS L'AVONS VU - Avec son style western, ses plans léchés, des effets artisanaux et ses personnages cultes, la série de Disney+ pourrait bien être la très belle pièce manquante du puzzle "Star Wars".

Kuiil et le Madalorien incarné par Pedro Pascal
Kuiil et le Madalorien incarné par Pedro Pascal Crédit : Disney+
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

Disney+ frappe un grand coup pour son lancement avec sa première grande série exclusive : The Mandalorian. Directement tirée de l'univers Star Wars, la série propose de suivre un chasseur de prime du peuple des Mandaloriens. Les fans connaissent bien ce peuple grâce au personnage culte de Boba Fett, l'homme masqué qui traquait Han Solo avec son grappin et son jet-pack. Reconnaissables grâce à leurs tenues et leurs casques à la visière singulière, les Mandaloriens restent néanmoins bien moins connus que les Jedi ou les Sith. 

Disney+ a donc décidé d'explorer ce pan obscur de l'histoire de Star Wars en faisant le pari du retour aux origines. La série raconte les aventures de ce chasseur de prime joué par l'acteur Pedro Pascal (Oberyn Martell dans Game of Thrones). Les événements se déroulent dans la droite suite de la trilogie originelle, cinq ans après la fin du Retour du Jedi. L'Empire a connu sa chute et une nouvelle République a été instaurée après les actions héroïques de Luke Skywalker, de la princesse Leia et de Han Solo. 

C'est le réalisateur Jon Favreau (Le Roi Lion, de nombreux films du Marvel Cinematic Universe...) qui est aux manettes de ce projet. Par son cadre, sa réalisation et son esprit, The Mandalorian a l'esprit western des débuts. On retrouve une myriade de races extraterrestres de l'univers Star Wars, des personnages taiseux en pleine négociation pour un contrat, des vaisseaux bons pour la décharge et des coups de blasters qui résonnent dans le désert. 

>
The Mandalorian – Official Trailer 2 | Disney+ | Streaming Nov. 12

À l'heure où nous écrivons ces lignes, seuls les deux premiers épisodes de la saison 1 de The Mandalorian ont été diffusés par Disney+ qui a fait le choix stratégique de l'épisode hebdomadaire. Des épisodes bien plus courts que l'on aurait pu croire : 38 minutes pour le pilote et 30 minutes pour le deuxième.

À lire aussi
L'acteur Jack Burns. People
Jack Burns, vu dans la série "Outlander", décède brutalement à l'âge de 14 ans

Un choix audacieux quand on sait que les épisodes approchent plus généralement les 45 minutes, voire l'heure pour les grosses productions. Ce choix permet de ne pas gaspiller les bonnes idées de la saison trop rapidement, de conserver la pleine attention des spectateurs, de maximiser le rapport qualité-quantité en termes financiers et, et c'est là le plus important, d'offrir un rythme parfait aux épisodes. 

Des secrets épiques à dévoiler

Attention, car nous allons évoquer dans les prochaines lignes des spoilers sur ces premiers épisodes. Si vous n'êtes pas tombés sur ces épisodes diffusés outre-Atlantique ou sur des images diffusées sur les réseaux sociaux anglo-saxons et que vous voulez attendre l'arrivée du service Disney+ en France au printemps, n'allez pas plus loin !

L'esprit poussiéreux et légèrement destroy de la franchise intergalactique Star Wars est très présent dans The Mandalorian. Un grand travail a été réalisé pour reproduire les vaisseaux, les costumes et les physiques extraterrestres sans recourir à trop d'effets numériques (Dieu merci). Un aspect très artisanal transpire des plans très cinématographiques de la série. L'un des personnages emblématiques de la série, "l'Enfant", que l'on découvre à la fin du premier épisode est l'exemple typique de ce style graphique et de l’importance de The Mandalorian dans l'univers Star Wars. Avec son allure adorable et sa dextérité de vieille marionnette, il va garantir à Disney quelques millions de dollars de recettes en peluches et autres goodies. 

Cette créature, un bébé de 50 ans (oui, oui) qui ressemble très fortement à Yoda et qui maîtrise déjà très bien la Force, est celui qui va donner à la série son aspect épique. Outre les conflits entre les chasseurs de prime et leurs cibles, The Mandalorian pourrait bien, à travers lui, dévoiler des secret utiles pour comprendre les Episodes VII, VIII et IX, lever le voile sur la race extraterrestre du petit maître Jedi vert et la culture honorable et mystérieuse des redoutables Mandaloriens.

Ces éléments scénaristiques maintiennent facilement le mystère (le Mandalorien n'étant pas un grand bavard et "l'Enfant" ne parlant pas) tout en faisant miroiter de grandes révélations sur l'univers Star Wars. Le lien qui unit le mercenaire solitaire et cette (pas si) fragile créature ultra-mignonne promet aussi de beaux moments d'émotions avec ce nouveau récit du lien père-fils qui nourrit Star Wars depuis ses débuts. Il faudra attendre les prochains épisodes pour voir si The Mandalorian maintient sa grande qualité mais tous les éléments sont présents pour faire de ce western spatial la pièce manquante que les fans attendaient depuis très, très longtemps. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Séries Télévision Disney
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants