4 min de lecture Astérix

“Astérix : le Secret de la Potion magique” : qu'est-ce que le "druidisme" aujourd'hui ?

ÉCLAIRAGE - Pratique ancestrale, le druidisme connaît encore des adeptes en France. Un enseignement au plus près de la nature, qui au XXIè siècle, se manifeste par ailleurs à travers des tendances comme la sylvothérapie.

Le grand druide de Bretagne Per-Vari Kerloc'h célébrant un mariage selon les rites druidiques le 26 juillet 2008
Le grand druide de Bretagne Per-Vari Kerloc'h célébrant un mariage selon les rites druidiques le 26 juillet 2008 Crédit : AFP PHOTO / FRED TANNEAU
Thomas Pierre
Thomas Pierre Journaliste

Panoramix superstar ! Le célèbre druide est au cœur d’“Astérix : le Secret de la Potion magique”, nouvel opus animé des aventures des “irréductibles Gaulois”, co-réalisé par Alexandre Astier et Louis Clichy, en salles le 5 décembre prochain.

Face à l’âge qui avance, Panoramix se met en quête d’un jeune disciple à qui transmettre le secret de la potion magique. Pour y parvenir, il en appel au conseil des druides, niché dans la forêt des Carnutes. Un rassemblement de longues barbes blanches, à la sagesse ici toute relative…

Toges immaculées, serpes d’or, potion magique, l’image du druide issue de l’imaginaire de René Goscinny et Albert Uderzo véhicule nombre de clichés sur ces personnages à la tradition ancestrale emprunte de mystère. 

À lire aussi
Gérard Hernandez, Daniel Mesguich et Stéphane Bern Stéphane Bern
A La Bonne Heure spéciale Astérix
...Panoramix, qui se cherche un successeur après un accident
...Panoramix, qui se cherche un successeur après un accident Crédit : SND

Deux mille ans plus tard, que reste-t-il de ceux qui occupaient une place centrale dans le monde celte ? À la fois “prêtre”, médecin, enseignant, juriste ou conseiller politique, les druides et leur transmission orale n’auraient pas survécu à la conquête romaine et à la christianisation de l’Europe. 

Vivre en harmonie avec la nature

Restaurée au début du XVIII siècle en Grande-Bretagne, cette tradition existe toujours aujourd’hui, revigorée par des adeptes qui entendent vivre en “harmonie” avec la nature. Une approche dont les valeurs font immanquablement écho aujourd'hui. 

Le "druidisme", dont il n’aime pas le terme trop fourre-tout, Denis Guillo “baigne dedans” depuis l’enfance. Ce retraité des télécoms, fondateur du Collège du Chaudron des Druides, dans le Val-d’Oise, se définit plutôt comme “un philosophe de la nature”, dont la pratique n'empêche pas d’avoir “les pieds sur terre”. 

“Les gens ‘new age’, la tête au plafond et qui tourne comme des ventilateurs, ça ne m’intéresse pas”, prévient-il. Sur son site, l’Alliance druidique française dont sa “clairière” est membre, appelle d’ailleurs à la plus grande vigilance quant aux dérives (“escroquerie” ou “comportement sectaire”) se réclamant de la “Tradition des Druides”. 

Huit cérémonies par an

Denis assure ne pas demander d’argent quand il est sollicité de temps à autre pour des rites funéraires ou des “fêtes du nom”, l'équivalent du baptême. Le druide peut aussi procéder à des “reconnaissances conjugales”, à la condition que les “époux soit pacsés ou mariés civilement”, précise-t-il. 

Dans la forêt de Carnelle, au nord de Paris, l’affable sexagénaire conduit surtout des rituels auprès d’une assemblée de 12 membres (bardes, vates ou druides) au rythme des saisons et des huit cérémonies qui jalonnent le calendrier celtique. 

C’est à l’occasion de l’une d’entre elle : “Modra Necht” (la “Nuit-Mère”), qui correspond au solstice d’hiver, que le druide coupe le fameux gui pour célébrer la renaissance du Dieu Belenos et le retour de la lumière.

Un druidisme de son temps

Des rituels millénaires qui se sont adaptés à leur époque. En Bretagne, dont il défend l’identité culturelle, Per-Vari Kerloc’h, grand druide de la Gordsedd, une association de loi 1901 fidèle à la tradition galloise, revendique une certaine modernité. 

“J’ai marié des Bretons, des personnes de confessions ou de nationalités différentes, des hétérosexuels et des homosexuels. Ça ne nous pose pas de problème”, témoigne-t-il. De même, cette pratique réputée humaniste accorde à la femme "exactement la même" place que l'homme. 

À l'occasion de débat de sociétés, le grand druide peut parfois être amené à sortir de sa réserve. En 2010, Per-Avi Kerloc’h s’est ainsi indigné de l’expulsion des Roms en France. “Nous ne prenons pas souvent position, mais là, la stigmatisation d’un groupe humain nous a choqués”, racontait-il à l’AFP.  

Nous ne sommes pas des médecins

Denis Guillo, druide de la clairière bellovaque
Partager la citation

Il y a deux ans encore, lorsqu’une petite commune des Côtes-d’Armor annonce avoir recruté un druide comme médecin, pour alerter sur la désertification médicale, le grand druide de Bretagne fustige ce coup de com’. “Tout cela prêterait à sourire si cela ne s’apparentait pas à une promotion de l’exercice illégal de la médecine”, regrette-il alors. 

Pour Denis Guillo, cela sonne aussi comme une évidence. “Nous ne sommes pas des médecins”, insiste le druide du Val-d’Oise, qui reconnaît néanmoins pouvoir donner quelques conseils pour soigner des “petits bobos” avec des plantes. Une pratique attentive à la nature comme aux autres, qui séduit au-delà de l’orée des bois...

Insuffler un “esprit druidique” au quotidien

“Insuffler 'un esprit druidique’ au quotidien”, à travers des remèdes, des recettes ou des rituels, c’est justement le credo du magazine Druidéesse.“Pour moi les druides avaient et ont toujours (...) une très grande connexion et une relation intime et complice avec la nature”, explique Marie Coignard, fondatrice de cette revue disponible en ligne.

Ces “connaissances ancestrales de nos aînés”, la journaliste de 37 ans entend les décliner à un rythme inspiré des cycles saisonniers. Tiré à 4.000 exemplaires, le mook ne sera publié qu’aux équinoxes, soit deux fois par an. 

“On a tous oublié que les quatre saisons, on est censé nous aussi les respecter. (...) Arrivé à l’automne, on rentre dans une saison de repli, on a besoin de rentrer dans notre grotte pour pouvoir se reposer, se mettre en veille, pour pouvoir se régénérer”, explique cette Girondine.

Herboristerie, recette automnale, ou encore balade en canoë, le semestriel propose aussi de se reconnecter aux arbres, notamment par la sylvothérapie. 

Le secret druidique : un grand "bain de forêt" ?

Né au Japon, la pratique du bain de forêt (“Shinrin-yoku”), aurait en effet des propriétés bénéfiques sur notre système immunitaire. Pour le docteur Quing Li, auteur de Shinrin Yoku – L’art et la science du bain de forêt (Éditions First), se promener dans parmi les arbres contribuerait en effet à réduire stress et anxiété. 

Dans un entretien à France Info, l'immunologiste japonais précise ainsi ces bienfaits. "Dans un bain de forêt, il s’agit surtout de profiter du temps passé pour éveiller les cinq sens, notamment l’odorat, l’ouïe, le toucher. Et puis goûter l’air des forêts. (...) Plus il y a d’arbres, et plus ils sont grands, plus vous aurez d’effets", affirme-t-il. 

Les arbres en guise de potion magique ? Le secret druidique de l’invincibilité gauloise viendrait-il d'être découvert...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Astérix Insolite Nature
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795737848
“Astérix : le Secret de la Potion magique” : qu'est-ce que le "druidisme" aujourd'hui ?
“Astérix : le Secret de la Potion magique” : qu'est-ce que le "druidisme" aujourd'hui ?
ÉCLAIRAGE - Pratique ancestrale, le druidisme connaît encore des adeptes en France. Un enseignement au plus près de la nature, qui au XXIè siècle, se manifeste par ailleurs à travers des tendances comme la sylvothérapie.
https://www.rtl.fr/culture/super/asterix-le-secret-de-la-potion-magique-qui-pratique-encore-le-druidisme-aujourd-hui-7795737848
2018-11-29 15:41:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/47HmQRzny4-5rDvtS5QOZQ/330v220-2/online/image/2018/1128/7795737896_le-grand-druide-de-bretagne-per-vari-kerloc-h-celebre-un-mariage-selon-les-rites-druidiques-le-26-juillet-2008.jpg