3 min de lecture Cinéma

"Alien Covenant" nous amène à "l'idée de la création", confie Ridley Scott

RENCONTRE - L'actualité ciné de la semaine est marquée par l'arrivée en salles d'un nouvel épisode de la saga culte "Alien", née en 1979. Le réalisateur du premier volet, Ridley Scott, a repris du service avec "Alien Covenant" très attendu par les fans.

Laissez-vous Tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture
>
"Alien Covenant" répond "à des questions importantes jamais élucidées", confie Ridley Scott Crédit Média : Stéphane Boudsocq | Durée : | Date : La page de l'émission
stephane-boudsocq
Stéphane Boudsocq Journaliste RTL

Alien est sorti en 1979. Ridley Scott, le réalisateur du premier volet de la saga, reprend du service avec Alien Covenant, au cinéma mercredi 9 mai. Trente-huit ans après et 4 films au total, l'histoire de cette créature extra-terrestre qui se nourrit du corps de ses victimes, grandissant en eux et les dévorant, a gardé toute sa force. Dans Alien Covenant, l'histoire imagine qu'au XXIIe siècle, quelque part dans le cosmos, un autre vaisseau, (le Covenant qui donne son titre au film), est attiré sur une planète perdue, où l'équipage tiré de son hybernation va affronter un autre monstre. 

Ce film de 2017 est à voir comme le chaînon manquant entre la saga Alien et Promotheus, signé lui aussi par Ridley Scott en 2012 qui commençait à répondre aux nombreuses questions laissées en suspend par Alien 2, 3  et 4, réalisés respectivement par James Cameron, David Fincher et Jean-Pierre Jeunet. 

"Dans les trois films qui ont suivi, personne n'a répondu aux questions comme 'c'est quoi ce vaisseau échoué sur la plage ?'; 'Qui est le type assis dans le fauteuil ?'; 'Pour quelle raison ont-ils laissé les œufs derrière eux ?'. J'ai toujours gardé ça en tête comme une frustration, explique le réalisateur. Un jour j'ai proposé à la Fox de remettre ça. Je crois qu'on est allé beaucoup plus loin que le premier, notamment dans les scènes d'action, même si pour moi c'est plus qu'un film d'action. Il y a une véritable histoire qui pose les questions importantes qui nous amènent à l'idée de la création".

À lire aussi
Leïla Bekhti, Michel Leclerc et Stéphane Bern Stéphane Bern
A La Bonne Heure avec Leïla Bekhti et Michel Leclerc
>
Alien: Covenant - NOUVELLE Bande Annonce VF (Prometheus 2, 2017)

Œufs, créatures... les bases de la saga "Alien" sont présentes

Alien Covenant pose la question des origines de l'humanité et des civilisations qui, peut-être, nous ont précédés. Alors précision : Sigourney Weaver ne fait plus partie de l'aventure puisque le film est antérieur aux 4 premiers. En revanche, Michael Fassbender reprend son personnage de David, l’androïde si humain de Prometheus, confronté à son double, Walter, une machine inquiétante, très voire trop perfectionnée. C'est une des questions posées par le film : jusqu'où développer l'intelligence artificielle ? Pour Ridley Scott, c'est un hommage à un autre sommet de la science-fiction : Hal l'ordinateur meurtrier de 2001 L'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick, "le tout premier ordinateur à avoir marqué les esprits et sans doute l'histoire du cinéma c'est Hal. 

On y retrouve aussi les bases de la saga. Tout y est : l'espace, les vaisseaux, l'équipage boulotté un par un, bref cette imagerie qui près de quatre décennies après le premier film est identifiable dès le début. Ridley Scott a voulu au départ tenter de s'affranchir de ce décorum mais le mythe Alien l'a vite rattrapé. Promotheus était une bonne manière d'ouvrir la porte vers le film suivant, un peu comme un test. "J'ai pris le train en marche en me demandant si la créature Alien était obsolète, se souvient-il. Même chose pour les œufs. Et c'est en faisant Promotheus que je me suis rendu compte que non. Ces éléments, ces entités, manquaient à beaucoup de monde."

Ce qui prend vie dans ces œufs est toujours aussi redoutable ! Autre constante : le récit prend le temps de s'installer, de camper les personnages et mettre en place toute l'horreur du drame qui va se nouer sur cette nouvelle planète maudite : cette fois des spores toxiques qui vont coloniser les êtres humains en entrant dans leur corps. 

Les menaces de l'homme dans l'espace, une obsession ?

Alien, Promotheus, Alien Covenant, sans oublier Seul sur Mars avec Matt Damon, l'histoire d'un Robinson Crusoé oublié sur la planète rouge... Soit autant de films qui forment comme une obsession pour les menaces de l'homme dans l'espace chez Ridley Scott. 

Pourtant il assure qu'il n'ira "jamais dans l'espace". "Ici c'est suffisamment intéressant, et je pense que quand vous passez la planète Mars, vous arrivez à l'espace infini. C'est comme plonger en mère profonde sans savoir nager". 

Ridley Scott a les pieds solidement campés sur Terre. Alien Covenant, excellent film de science-fiction, à la fois profond et spectaculaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Fil Super Ridley Scott
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788459459
"Alien Covenant" nous amène à "l'idée de la création", confie Ridley Scott
"Alien Covenant" nous amène à "l'idée de la création", confie Ridley Scott
RENCONTRE - L'actualité ciné de la semaine est marquée par l'arrivée en salles d'un nouvel épisode de la saga culte "Alien", née en 1979. Le réalisateur du premier volet, Ridley Scott, a repris du service avec "Alien Covenant" très attendu par les fans.
https://www.rtl.fr/culture/super/alien-covenant-nous-amene-a-l-idee-de-la-creation-confie-ridley-scott-7788459459
2017-05-09 10:51:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/d7Zoj_L72_VvqjLF0VSQ-A/330v220-2/online/image/2017/0509/7788459507_katherine-waterston-est-daniels-dans-alien-covenant-le-dernier-ridley-scott.jpg