1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. VIDÉO - Mort de Prince : la chanson "Darling Nikki" à l'origine du logo "Parental Advisory"
2 min de lecture

VIDÉO - Mort de Prince : la chanson "Darling Nikki" à l'origine du logo "Parental Advisory"

Les paroles de la chanson issue de l'album "Purple Rain" ont été jugées trop suaves et sexuelles par une partie des États-Unis.

Marie-Pierre Haddad

L'onde de choc a été mondiale. Prince, surnommé "Le Kid de Minneapolis" connu pour son talent inimitable, est décédé à l'âge de 57 ans, jeudi 21 avril. Le chanteur américain a su imposer son style au fil des années, tout en s'affranchissant de l'industrie musicale. "Les contrats musicaux sont comme, je vais dire le mot, de l'esclavagisme", expliquait l'artiste à la radio NPR.

Philippe Manœuvre se souvient au micro de RTL : "Il était tout petit, mesurait à peine 1,60 m, relate-t-il. Ça n'était pas le géant que l'on espérait mais il était flamboyant (…) Il a essayé d'amener la guitare de Jimmy Hendrix dans le troisième millénaire". Le réalisateur et photographe, Jean-Baptiste Mondino, a collaboré avec Prince. Il a immortalisé le chanteur sur la pochette de l'album LoveSexy en 1988. "J'ai passé une semaine avec lui mais on ne savait pas trop ce qu'on allait faire. Je connaissais le titre de l'album et quand je lui ai proposé de faire ce nu, il a accepté", raconte-t-il. Le réalisateur et photographe se dit "bouleversé" par la triste annonce et "un peu orphelin. Il y avait Prince et le reste".

Les paroles sexuelles de "Darling Nikki"

En plus d'avoir marqué les esprits avec ses célèbres tubes Kiss et Purple Rain, Prince est aussi à l'origine d'une polémique avec sa chanson Darling Nikki qui débouchera sur la création de la mention "Parental Advisory". Ce titre fait l'ouverture du mythique album Purple Rain, sorti en 1984. Les paroles sont franches et crues : Prince raconte une rencontre avec une "sex friend" qui se masturbe dans un hôtel. La fille d'Al Gore, qui n'est à l'époque pas encore vice-président des États-Unis, écoute le titre à la radio, explique The Time

La polémique, menée par Tripper l'épouse d'Al Gore, a pris de l'ampleur avec la lutte contre le "rock porn". Quelques années plus tard, en 1987, elle raconte que "les paroles vulgaires nous ont tous les deux embarrassés. Au début, j'ai été stupéfaite et ensuite énervée. Des millions d'Américains achètent Purple Rain avec aucune idée de ce à quoi s'attendre !", selon la radio NPR. C'est ainsi que cette polémique s'est soldée par la mise en place du sigle "Parental Advisory", afin de prévenir de les consommateurs de tous contenus explicites. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/