3 min de lecture Musique

Stromae a-t-il conquis les États-Unis ?

Le chanteur belge termine ce jeudi 1er octobre sa tournée aux États-Unis avec un concert au Madison Square Garden. A-t-il réussi son opération séduction aux États-Unis ?

Stromae a entamé cet été une tournée aux États-Unis
Stromae a entamé cet été une tournée aux États-Unis Crédit : ROBYN BECK / AFP
Mathilde Cesbron
Mathilde Cesbron
Journaliste RTL

"Who the Hell is Stromae ?" ("Qui diable est Stromae ?"), indiquaient les slogans de promotion de l'artiste outre-Atlantique. Les Américains ne se le demandent plus. Après avoir séduit l'Europe avec son album Racine carrée (1,8 million de disques vendus en France), le chanteur belge a décidé d'exporter sa musique. Il s'est lancé sur le marché américain au printemps 2014, introduisant son univers, ses paroles en français, écumant les festivals à la rencontre d'un public loin d'être acquis. Il s'est ensuite lancé dans une tournée en deux parties : la première entre mars et avril, la seconde qui s'achève ce jeudi 1er octobre au Madison Square Garden. 18.000 fans sont attendus, selon ChartsinFrance, c'est-à-dire salle comble. La consécration. 

Sa maison de disque, Universal, contactée par RTL.fr, ne dispose pas encore des chiffres de sa tournée outre-Atlantique mais son expérience américaine semble avoir été bénéfique. Les échos de ses concerts, donnés dans des salles de moyenne configuration, sont très majoritairement positifs. "L'une de mes expériences les plus mémorables. Stromae était bien mieux que tout ce que j'avais pu imaginer"a commenté un fan après le concert du chanteur à Boston. "La qualité de la performance était sans reproche", a jouté une femme qui l'a vu à New York. "Quelle super soirée, l'énergie sur scène était électrique", s'est enthousiasmé un autre spectateur. "Stromae est le meilleur performeur que j'ai vu de ma vie", conclut ce fan qui a assisté au concert donné par l'artiste à Atlanta. Reste à déterminer quel est le public de Stromae : des Américains curieux de découvrir une star européenne ou des expatriés francophones nombreux sur le territoire ?

Il refuse le statut de superstar

Selon Jérôme Guiot, collaborateur du chanteur et réalisateur des vidéos pleines d'auto-dérision Stromae Takes America, la tendance s'est inversée.  "Au début de la première tournée, le public se composait surtout d'expatriés européens, a-t-il indiqué au site Lapresse.ca. Mais dans la deuxième phase, sur la côte Ouest, il y a eu un intérêt grandissant de la part des Américains. Nous avons bon espoir que les gens vont s'intéresser au personnage (...) Il faut quand même se rappeler qu'il a commencé à Bruxelles : ce n'est pas le chemin habituel pour se rendre à Time Square."

Mais Stromae semble refuser sons statut de superstar comme il le montre dans ses vidéos en forme d'happening, Stromae Takes America. La première partie s'attarde toujours sur son succès monstre en Europe. Les salles de concerts de 20.000 places remplies, les millions d'albums. Madonna et Will.i.am disent vouloir collaborer avec lui. Dans la deuxième partie, Stromae débarque seul à New York ou Seattle en taxi avec ses bagages encombrants. Il chante dans la rue ou dans un petit bar où une poignée de personnes le regarde curieusement. Ces vidéos virales amusent la presse américaine qui les relaie, à l'instar du site Pitchfork, très influent au rayon musical.

>
Stromae Takes America - "Formidable" In Seattle

Un déclic à Coachella

À lire aussi
Louis Chedid sort son 19e album, le 28 février 2020 musique
Louis Chedid présente son nouvel album "Tout ce qu'on veut dans la vie" sur RTL

Pour les Américains, le déclic s'est fait à Coachella en avril dernier. Ils avaient déjà entendu le remix de Alors on danse par Kanye West. Le rappeur est venu rejoindre le Belge sur la scène du festival californien. Il jouait en même temps que Drake, une superstar outre-Atlantique mais le duel a tourné en faveur de Stromae. L'interprète de Papoutai est "tout ce que Drake n'est pas : honnête, efficace et drôle, confiant et ambitieux (...) Ne vous étonnez pas si l'année prochaine, il est en concert dans un stade à reprendre Started from the bottom, now I’m here (un tube de Drake)", commentait le site américain BillboardLe magazine Rolling Stones a quant à lui classé sa prestation à la première place de sa liste des quarante meilleurs moments de Coachella.

>
Kanye Surprise at Stromae Coachella Weekend 2 Alors On Danse

Un succès en entraînant un autre, Stromae devient l'invité de talk-shows très populaires aux États-Unis, le Late Night with Seth Meyers en juin 2014 et le Jimmy Kimmel Live en mai 2015.

>
Stromae Performs "Papaoutai"

À ses débuts sur le sol américain, la presse anglo-saxonne était unanime sur le talent du Belge. Pour Vulture, il est tout sauf  "une pop star manufacturée". Le New York Times loue l'intelligence des paroles du chanteur. Et selon le magazine britannique Daily Mail, Stromae a le talent qu'il faut pour transcender la barrière du langage. S'il en est ainsi alors l'histoire en Stromae et les États-Unis ne fait que commencer. To be continued...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique Stromae États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants