1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Scorpions revient avec "Rock Believer" : "On a voulu retrouver la formule gagnante des années 80"
3 min de lecture

Scorpions revient avec "Rock Believer" : "On a voulu retrouver la formule gagnante des années 80"

RTL a rencontré les deux cofondateurs du groupe allemand : Klaus Meine - le chanteur et parolier - et Rudolf Schenker - guitariste rythmique et compositeur.

Le groupe Scorpions
Le groupe Scorpions
Crédit : Marc Theis
Scorpions revient avec "Rock Believer" : "On a voulu retrouver la formule gagnante des années 80"
00:07:08
Scorpions revient avec "Rock Believer" : "On a voulu retrouver la formule gagnante des années 80"
00:07:11
Steven Bellery & Aymeric Parthonnaud

Sept ans après son précédent album, Scorpions vient de publier Rock Believer, son 19ᵉ disque. RTL a rencontré les deux cofondateurs du groupe allemand : Klaus Meine - le chanteur et parolier - et Rudolf Schenker - guitariste rythmique et compositeur. Ils ont tous les deux 74 ans. Scorpions revient avec 11 inédits pensés comme un retour aux sources. Tout a commencé quand un ami du chanteur lui a glissé qu'il adorerait entendre une suite à leur album le plus hard-rock Blackout, paru il y a quarante ans.

"J’ai commencé à écrire des paroles en 2019, confie Klaus Meine. Et je les envoyais à Rudolph, qui était en Thaïlande à ce moment-là, en lui demandant : 'Donne-moi un riff de la mort mon pote, ça doit être comme mettre du gaz dans un tank !'. Et on a commencé un dialogue. C’était comme lui envoyer des lettres. Et il me répondait en musique, c’est comme ça qu’on a commencé, bien avant la pandémie." 

"On a voulu retrouver la formule gagnante des années 80, poursuit-il. Du coup, il fallait qu’on revienne à la manière qu’on avait d’enregistrer à cette période. Ça nous a changé ! Puis, Mikkey Dee nous a rejoints à la batterie en 2016 après avoir joué avec Motörhead pendant plus de 20 ans ! C’est le premier album sur lequel il joue. On a donc eu envie d’enregistrer tous ensemble, de ressentir les morceaux ensemble, en live… Et ça a fait une sacrée différence ! On recherchait cette couleur, cette électricité. Que les gens se disent 'Wow, on ne s’attendait pas à ça de la part de Scorpions aujourd’hui ! C’est vraiment Scorpions ? Mais non !'".

"On est des croyants du rock"

Avec Rock Believer, Scorpions veut aussi prouver que le rock n'est pas mort. "On est des croyants du rock depuis les années 1965 au moins. Tout a commencé avec Chuck Berry, Little Richard, Elvis Presley puis les Beatles, les Rolling Stones et on s’est dit mais oui c’est ça qu’on veut faire !, se souvient Rudolf Schenker. De la musique avec potes et de bons musiciens. On croit toujours en la force du rock, et aujourd’hui on a trois générations devant notre scène, des gamins et des anciens. C’est fantastique ! On a toujours eu en tête de créer des ponts entre les continents, les langues, les cultures. Et on l’a fait depuis l’Allemagne et ça n’était pas si simple avec une musique qui venait des États-Unis et d’Angleterre… mais on l’a fait !"

À écouter aussi

"Le rock, c’est une manière de vivre. C’est ainsi qu’on a grandi, raconte Klaus Meine. Ces artistes ont été l’inspiration d’une vie. Et on a juste cherché des amis qui avaient le même rêve que nous. Je me souviens qu’à nos débuts, on avait tous un petit boulot à côté pour gagner au moins un peu d’argent… Parce que les seuls musiciens qui gagné des sous, c’était les mecs qui jouaient le week-end dans des bals populaires. Eux se faisaient du blé, mais dans le rock, rien ! Et ça a pris pas mal de temps, jusqu’au début des années 70, où on s’est dit ok, si on veut continuer à faire plus de concerts, va falloir quitter nos boulots. Mais personne n’aurait pensé que ça durerait une vie…"

Scorpions lancera le 13 mai à Toulouse une tournée française de sept dates ! Dont Paris Bercy le 17 mai et le Hellfest le 23 juin. Les Allemands n'ont rien changé à leur recette, ni succombé au grunge par exemple. Peut-être une des raisons de leur longévité. "L’amour, la paix et le rock’n roll. C’est la philosophie de Scorpions. Et c’est ainsi qu’on a fait le tour du monde. Car nous savions ce que la guerre avait fait à toute une génération : uniquement du mal. Et donc on a tenu ce crédo, conclut Rudolph Schenker . L’amour dans Still Loving You. La paix dans Wind of change. Et le rock dans Rock You Like A Hurricane."

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/