1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Rock en Seine 2014 : le festival affiche complet au premier jour
1 min de lecture

Rock en Seine 2014 : le festival affiche complet au premier jour

Rock en Seine a affiché complet vendredi soir, pour la première des trois soirées de sa 12e édition.

Alex Turner et les Arctic Monkeys ont assuré le show au festival  Rock en Seine.
Alex Turner et les Arctic Monkeys ont assuré le show au festival Rock en Seine.
Crédit : Damien Rigondeaud / RTL.fr
La rédaction numérique de RTL & AFP

40.000 spectateurs sont venus applaudir notamment des Blondie rayonnants et des Arctic Monkeys impeccables. Résultat, Rock en Seine a affiché complet vendredi soir, pour la première des trois soirées de sa 12e édition.

Après un record de fréquentation battu en 2013 (118.000 spectateurs), les organisateurs du festival francilien espèrent faire aussi bien cette année avec des locomotives qui, outre les Arctic Monkeys, ont pour noms Portishead et Prodigy ce samedi, et Queens of the Stone Age et Lana del Rey dimanche.

Le retour d'Artic Monkeys

Les quelques averses tombées sur la capitale n'ont pas douché l'enthousiasme de spectateurs qui n'ont pas boudé leur plaisir pour le retour à Rock en Seine d'Artic Monkeys, déjà venus en 2011.

Les Britanniques, malgré la tournée mondiale au long cours qu'il mène depuis la sortie de leur cinquième album "AM" paru en septembre 2013, sont apparus en forme: leur jeu de scène somme toute assez succinct est largement compensé par l'efficacité de leurs riffs affûtés, la classe de leur chanteur Alex Turner, veste en cuir et cheveux gominés, et un jeu de lumières ébouriffant.

Un jeune prodige comparé à Bob Dylan

À lire aussi

Invité sur une scène plus petite mais tout autant prise d'assaut par les spectateurs, le légendaire groupe new-yorkais Blondie, pionnier de la new wave, a pour sa part affiché son plaisir de jouer dans le cadre d'une tournée marquant ses 40 ans de carrière.

Tunique colorée sous une veste de sport et grosses lunettes de soleil malgré le ciel bas et les quelques gouttes de pluie, la blonde Debbie Harry n'a pas ménagé sa peine, multipliant les grands signes de main à l'attention de spectateurs dont beaucoup n'étaient pas nés quand le groupe a débuté. Les quelques averses n'ont pas non plus perturbé le Britannique Jake Bugg, impressionnant de maîtrise à 20 ans, d'abord avec sa guitare à cordes nylon puis des guitares électriques qui ont montré une facette plus rock du jeune prodige parfois comparé à Bob Dylan

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/