1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Quand Nana Mouskouri reprenait "No Moon At All", un classique des années 40
1 min de lecture

Quand Nana Mouskouri reprenait "No Moon At All", un classique des années 40

Quincy Jones avait convaincu la chanteuse de 28 ans de le suivre à New York pour enregistrer tout un album jazz sous sa direction.

Nana Mouskouri à Cannes en 1969
Nana Mouskouri à Cannes en 1969
Crédit : UPI / AFP
Quand Nana Mouskouri reprenait "No Moon at all", un classique des années 40, sous la direction de Quincy Jones !
02:57
Quand Nana Mouskouri reprenait "No Moon At All", un classique des années 40
03:01
Anthony Martin - édité par Aymeric Parthonnaud

Un peu de douceur et de beauté. Faisons un tour dans un album dont on ne parle jamais, et qui pourtant gagne à être connu… Au début des années 60, l’immense arrangeur producteur américain Quincy Jones (on lui devra plus tard les disques cultes de Michael Jackson) s’était installé à Paris, il n’avait pas 30 ans, et il avait craqué sur une voix qui chantait Roses blanches de Corfou… Il s’agissait d’une chanteuse de 28 ans, qui venait de Grèce et qui débutait… Son nom : Nana Mouskouri. 

Quincy Jones l’avait alors convaincu de le suivre à New York pour enregistrer tout un album jazz sous sa direction. Le disque est sorti en 1962, et on a presque plus jamais entendu Nana Mouskouri chanter comme ça. Notre pépite du jour se trouve en ouverture de cet album étonnant : Nana Mouskouri reprend un classique de la fin des années 40, No Moon At All...

Nana Mouskouri a délaissé ce style jazz, on peut le regretter, car c’est très séduisant… C’est une des pépites de son album new yorkais The Girl From Greece Sings… On trouve également dans ce disque, sa reprise de What Now My Love, la version anglaise de Et maintenant… Nana Mouskouri nous a raconté qu’elle avait vécu des moments absolument magiques à New York grâce à Quincy Jones. Elle avait rencontré Louis Armstrong, le lendemain elle dînait avec Duke Ellington, puis le jour d’après, c’était avec Miles Davis… "Mais je n’appartenais pas à ce monde", nous confiait-elle.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/