1 min de lecture Musique

Quand Françoise Hardy interprétait des chansons signées Patrick Modiano

À 21 ans, Patrick Modiano menait de front l’écriture de son premier roman et l’écriture de chansons. Il avait pu faire passer ses textes à un auteur qui travaillait pour Bardot et Hardy.

Anthony Martin La pépite musicale Anthony Martin iTunes RSS
>
Quand Françoise Hardy interprétait des chansons signées Patrick Modiano. Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
245x300_Anthony Martin
Anthony Martin édité par Aymeric Parthonnaud

Dans son livre qui vient de sortir et qui a pour titre Chansons sur toi et nous, Françoise Hardy commente les textes qu’elle a écrits, et il lui arrive d’évoquer d’autres auteurs qui ont travaillé avec elle… Elle cite notamment Patrick Modiano, devenu cet immense écrivain, prix Goncourt puis prix Nobel de littérature… 

Bien avant cela, à l’âge de 21 ans, Patrick Modiano menait de front l’écriture de son premier roman et l’écriture de chansons. Il avait pu faire passer ses textes à un auteur qui travaillait pour Bardot et Hardy, via Anna Karina une amie de sa famille. C’est comme ça que Françoise Hardy est tombée sur ce premier texte signé Modiano, qu’elle a immédiatement enregistré : Étonnez-moi Benoît, joli succès de 1969. Ce qu’on connaît moins, ce sont les trois autres textes que Patrick Modiano a donnés dans la foulée à Françoise Hardy dont Je fais des puzzles, une des pépites de l’album Soleil sorti en 1970. Album dans lequel on trouve cette autre chanson écrite par Patrick Modiano pour Hardy : San Salvador, sur un air folklorique très connu…

On trouve ces pépites dans les recoins du répertoire de Françoise Hardy… Le troisième texte pour Hardy s’appelle À cloche-pied sur la grande muraille de Chine, c’est une adaptation seulement sortie à l’étranger. Par ailleurs, on trouve deux chansons signées Modiano chez Régine, et Sheila a failli chanter du Modiano (Les romans-photos) mais son producteur Claude Carrère s’y était opposé au dernier moment, il trouvait le texte trop sombre, il ne voulait pas que la fille, à la fin, se jette sous le métro…

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants