6 min de lecture Prince

Prince : 8 clés pour comprendre un artiste hors-norme

PORTRAIT - Le Kid de Minneapolis a fait danser la planète pendant plus de 30 ans sur une musique funk imparable. Artiste inclassable et imprévisible, Prince a mené une carrière absolument unique dans l'histoire de la musique.

Prince, le 7 août 1993
Prince, le 7 août 1993 Crédit : N.T.B./SIPA
101950880063477939242
Sylvain Zimmermann
Journaliste RTL

Un guitariste de légende, une icône, un artiste inclassable, Prince est mort ce jeudi 21 avril à l'âge de 57 ans, a confirmé son porte-parole, confirmant des informations du site TMZ. Celui que l'on surnommait le Kid de Minneapolis a marqué de son empreinte l'histoire de la musique avec des tubes imparables comme Purple Rain, Cream, Girls & Boys, Kiss, qui ont fait danser la planète entière, mêlant riffs de guitare et rythmes funk. Musicien surdoué, multi-instrumentiste, avant-gardiste, la star au look androgyne mesurait moins de 1m60 mais était un géant. Une star hors normes, à l'ego également surdimensionné. Longtemps comparé et opposé à Michael Jackson, Prince a écrit une carrière atypique, fascinante et unique. 

Prince Rogers Nelson est né le 7 juin 1958 à Minneapolis aux États-Unis. Son père possède des origines italiennes, sa mère est une métisse afro-américaine d'ascendance amérindienne et européenne. Le chanteur doit son prénom au nom d'un trio de jazz le Prince Rogers Trio, dont son paternel est membre. La star n'est pas un enfant de la balle pour autant. Son père est plâtrier et sa mère travailleuse sociale. Pourtant, le petit Prince a déjà le funk dans le sang. À 7 ans, il a une oreille musicale bien affinée, écoute tous les styles de musique à la radio. John L. Nelson déclarera en 1991 avoir ainsi appelé Prince, car il voulait que celui-ci fasse la carrière dans la musique qu'il n'avait pas pu avoir.

1. Le "nouveau Stevie Wonder"

Prince débute sa carrière très tôt. Adolescent, il passe déjà son temps dans les studios d'enregistrement, en particulier le Moon Sound de Minneapolis. Il joue de tous les instruments, c'est un groupe à lui tout seul. Chris Moon, le propriétaire du Moon Sound lui présente Owen Husney, son premier agent artistique. C'est ce dernier qui élabore une stratégie osée pour lancer sa carrière : il le rajeunit de deux ans et le présente comme le nouveau Stevie Wonder, son idole. Incroyable mais vrai : ils arrivent à convaincre une grande maison de disques, Warner Bros, et signent un contrat pour trois albums et une avance de 180.000 dollars. Mieux, les deux hommes arrivent à imposer leurs conditions : Prince sera son propre producteur, auteur, compositeur et interprète. Il n'a que 18 ans.

À lire aussi
Prince est décédé le 21 avril 2016 Laissez-vous tenter
Prince : "Piano & A Microphone 1983", un document plus qu'un véritable album

2. Une musique funk et sexuelle

Contre toute attente, le chanteur ne perce pas avec des morceaux consensuels ou des chansons d'amour aux paroles mièvres. Après deux albums, Prince publie en 1980 Dirty Mind ("Esprit mal tourné") et fait sensation avec des titres entre pop, funk et new wave où la star parle de sexe de manière assez crue (les titres Head, Sister), évoque sa passion pour la "fellation adultérine". L'époque est à la liberté sexuelle, celle des soirées folles et des excès, mais ses titres ne passent pas inaperçus, émoustillent, choquent aussi. D'autant que le chanteur cultive une ambiguïté, brouille les pistes en apparaissant sur la pochette de son disque avec ses dessous féminins. Dirty Mind restera 31 semaines dans le classement des meilleures ventes aux États-Unis. Prince a trouvé son style, s'est construit un personnage de guitariste serial lover. 

3. "Purple Rain" : le film de sa vie

Alors qu'il commence à enchaîner ses premiers tubes dans les années 80, Controversy, Little Red Corvette, l'artiste a un projet fou qui trahit son ambition sans limites : un film sur sa propre histoire et dont il serait le héros, Purple Rain. Warner Bros rejette le projet froidement. Le long-métrage verra pourtant le jour en 1984. Le film, tout comme l'album qui l'accompagne et que le chanteur a composé, remportent un énorme succès aux États-Unis, en particulier la chanson titre du film qui sera récompensée d'un Oscar. Purple Rain sortira en France six mois plus tard, dans l'indifférence quasi générale. Mais, le film est une pierre angulaire dans l'œuvre de Prince. Purple Rain devient au fil des années un long-métrage culte et un tube éternel, le morceau le plus célèbre de sa carrière.

>
Prince - Purple Rain (Live 2007)

4. Prince et Batman : le choc des super-héros

1989, Prince rencontre un autre géant : le justicier de Gotham City ! Le musicien signe la bande originale du film Batman réalisé Tim Burton avec Michael Keaton dans le costume de l'Homme-chauve souris et Jack Nicholson en Joker. L'artiste produit neuf titres, tous utilisés sous leur forme originale ou réarrangée. Le disque se classe en tête au Billboard 200. En Europe, la musique de Batman arrive en premier position dans plusieurs pays, dont la France. Prince apparaît dans le clip du single Batdance. En deux mois et demi d'exploitation, le film Batman rapporte plus de 71 millions de dollars et propulse Prince au rang de superstar.

5. Le chanteur se rebaptise Love Symbol

Prince a eu de multiples identités musicales tout au long de sa carrière. L'artiste a exploré tous les styles musicaux ou presque : pop, funk, RnB, rock, soul, jazz. Le musicien changera également de nom en pleine gloire. En 1993, le guitariste, en conflit avec sa maison de disques Warner Bros, abandonne son nom de scène au profit de l'imprononçable pictogramme "Love Symbol". Prince sortira plusieurs albums sous cette nouvelle identité musicale, des disques complexes et anti-commerciaux comme The Gold Experience. Le chanteur quitte les charts mondiaux. S'il reste une star mondiale, dont chaque apparition est un événement, Prince mènera à partir de ce moment-là une carrière atypique, loin des circuits traditionnels. 

6. Un artiste libre

Électron libre de l'industrie musicale, Prince a eu une seule obsession durant sa carrière : conserver une liberté artistique totale. Dès 1986, le chanteur a fait bâtir, à Chanhassen, au Sud-Ouest de Minneapolis, un temple dédié à sa musique : Paisley Park, un immense complexe réunissant plusieurs studios, des ateliers pour réaliser ses extravagants costumes, des salles de danse, de répétition. Officiellement ouvert le 11 septembre 1987, le palais du Prince a accueilli au fil des années toutes ses folies, des fêtes impromptues mais aussi des concerts devenus légendaires

7. Le roi des concerts surprises

Prince restera, avec Michael Jackson, comme l'un des plus grands performers de tous les temps. Immense guitariste, danseur hors pair, pianiste virtuose, le Kid de Minneapolis proposait des prestations hallucinantes. Souvent dans des lieux inattendus comme ses deux dates au Grand Palais le 11 octobre 2009. L'interprète de Kiss était également imprévisible. Il avait pris l'habitude d'annoncer ses tournées au dernier moment et de donner des spectacles surprises, hors de tout cadre promotionnel. Le 22 juillet 2010, Prince avait ainsi donné un concert au New Morning à Paris, de 2h30 à 6 heures du matin ! Un show mythique. 

8. Un artiste avant-gardiste, pionnier d'internet

Toujours à la recherche de manière originale pour distribuer sa musique, Prince a également été l'un des tous premiers artistes de renom à se lancer sur Internet. En 1997, le chanteur sort ainsi un triple album intitulé Crystal Ball directement sur le Web. Trois ans plus tard, l'artiste crée un site où les fans peuvent acheter des centaines de chansons inédites : NPGOnlineLtd.com. Mais l'histoire d'amour avec la Toile ne durera pas. En 2007, Prince distribue gratuitement son album Planet Earth avec l'hebdomadaire Mail on Sunday. 

Trois ans plus tard, la star récidive avec 20Ten distribué en France avec Courrier International, puis déclare dans une interview au Daily Mirror : "Internet est complètement fini". Je ne vois pas pourquoi il faudrait que je donne ma musique à iTunes ou à n’importe qui d’autre. Ils ne veulent pas me payer d’avance et ils s’énervent quand ils n’y ont pas accès. Internet, c’est comme MTV. À une époque, MTV c’était branché, et soudain c’est devenu ringard".

Remonté contre le streaming ("Il est impossible d'écouter ma musique sur Spotify), Prince poursuivra également en justice YouTube, eBay et The Pirate Bay, avant de s’attaquer à ses propres fans diffusant ses morceaux sur les sites de partage vidéos. Ce qui explique pourquoi on ne trouve pas ses clips sur internet. Le Kid de Minneapolis aura passé sa vie à surprendre. Il disparaît sans prévenir, laissant des millions de fans orphelins, les yeux embués de larmes violettes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Prince Musique Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782935193
Prince : 8 clés pour comprendre un artiste hors-norme
Prince : 8 clés pour comprendre un artiste hors-norme
PORTRAIT - Le Kid de Minneapolis a fait danser la planète pendant plus de 30 ans sur une musique funk imparable. Artiste inclassable et imprévisible, Prince a mené une carrière absolument unique dans l'histoire de la musique.
https://www.rtl.fr/culture/musique/prince-8-cles-pour-comprendre-un-artiste-hors-norme-7782935193
2016-04-22 07:31:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Z0HkEqpzFqArH3t-W2W0-g/330v220-2/online/image/2016/0421/7782935419_prince-le-7-aout-1993.jpg