1 min de lecture Musique

Le clarinettiste Pierre Génisson sort son deuxième album

Le clarinettiste Pierre Génisson publie "How I met Mozart". Le compositeur est le premier à avoir donné de l'importance à cet instrument.

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Le clarinettiste Pierre Génisson publie "How I Met Mozart" Crédit Image : Aparté | Crédit Média : Charlotte Latour | Durée : | Date : La page de l'émission
Charlotte Latour
Charlotte Latour Journaliste RTL

Le clarinettiste Pierre Génisson sort un nouvel album, avec un nom de série télé, How I met Mozart. Né en 1986 à Marseille, voici là son deuxième album. Quand ses parents ont demandé à Pierre Génisson à ses 7 ans de choisir un autre instrument que le piano, puisque sa sœur en faisait déjà, le son de la clarinette a été pour lui comme une évidence : "J'ai trouvé cela très tendre, rond et chaud. J'étais un enfant plutôt de bonne humeur et c'était l'instrument du chat dans Pierre et le loup donc il me plaisait beaucoup".

Le quintette en La majeur de Mozart est une pièce incontournable du répertoire pour clarinette et c’est aussi la première que Pierre Génisson ait entendue petit, d’où le titre de son album How I Met Mozart, soit "comment j’ai rencontré Mozart". Il faut savoir que Mozart est celui qui a fait éclore la clarinette, vraiment comme un instrument de soliste. Avant lui, elle était plutôt un instrument perdu au milieu de l’orchestre entre la flûte et le hautbois. 

Une pièce emblématique

Mozart s’est autant intéressé à la clarinette parce qu’il était ami avec Anton Stadler, musicien de l’orchestre de Vienne. Ensemble, ils passaient de longues soirées bien arrosées et ils faisaient aussi partie de la même loge maçonnique. C’est pour lui que notre compositeur a créé, entre autres, ce Quintette pour clarinette, écrit en 1789, deux ans avant sa mort. Tellement emblématique de son œuvre, tantôt d’une profondeur infinie, tantôt gaie et légère. 

Et pour accompagner cette pièce de Mozart, Pierre Génisson a choisi d’ajouter sur l’album un autre quintette pour clarinette, en si bémol majeur, signé Carl Maria Von Weber, cousin germain de la femme de Mozart, Constance. Le lien était tout trouvé ! Aux côtés de Pierre Génisson : le Quartet 212, 4 solistes (2 violons, 1 alto, 1 violoncelle) de l’orchestre de l’opéra de New York. L’album How I Met Mozart est paru chez Aparté. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique Classique Album
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants