1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. "La Lettre ouverte à Elise" : quand Anne Sylvestre s'amuse avec Beethoven
1 min de lecture

"La Lettre ouverte à Elise" : quand Anne Sylvestre s'amuse avec Beethoven

En 1973, la chanteuse a décidé de se payer Beethoven, car elle n’en pouvait plus d’entendre sa voisine jouer le célèbre morceau.

La chanteuse Anne Sylvestre le 4 novembre 2003, sur la scène de l'Auditorium de Saint-Germain à Paris.
La chanteuse Anne Sylvestre le 4 novembre 2003, sur la scène de l'Auditorium de Saint-Germain à Paris.
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
"La Lettre ouverte à Elise" : quand Anne Sylvestre s'amuse avec Beethoven
02:39
245x300_Anthony Martin
Anthony Martin
Animateur

La Lettre à Élise est une bagatelle en la mineur de 3 minutes composée par Beethoven en 1810, publiée 40 ans après la mort du musicien. Le prénom Élise est d’ailleurs arrivé à ce moment-là, choisi par celui qui avait retrouvé la partition abîmée sur laquelle il ne restait que 2 lettres du prénom, S et E… 

Ces notes font partie des plus entêtantes de l’histoire de la musique, tout pianiste en herbe s’est échauffé ou emmêlé les doigts là-dessus, ça peut vite devenir une torture à écouter… Et justement, en 1973, une artiste française avait décidé de se payer Beethoven, car elle n’en pouvait plus d’entendre sa voisine jouer La Lettre à Élise ! Celle qui a osé s’en prendre à Beethoven avec humour et maestria, c’est Anne Sylvestre avec La Lettre ouverte à Elise, signée Anne Sylvestre…  

"Mais pourquoi avoir écrit cette lettre avec un piano, quand c’est si simple avec un stylo…" Voilà ce que demandait Anne Sylvestre à Beethoven dans cette Lettre ouverte à Élise. C’est malin et bien ficelé. On retrouve ce morceau dans un album sorti en 1973.

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/