2 min de lecture Musique

Francis Cabrel décrypte son album "À l'aube revenant", entre troubadours et XXIe siècle

ENTRETIEN - "À l'aube revenant" comptera 13 titres. Francis Cabrel a trouvé l'inspiration dans sa famille, chez les troubadours et sans oublier pour autant notre époque.

culture Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Francis Cabrel décrypte son album "À l'aube revenant", entre troubadours et XXIe siècle Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Steven Bellery
Steven Bellery
et Aymeric Parthonnaud

Francis Cabrel est de retour. Cinq ans après l'album In Extremis, trois ans après son best-of incluant deux inédits, Francis Cabrel sera de retour au rayon disques ce 16 octobre. Le chanteur a choisi RTL pour nous faire découvrir ses nouvelles chansons dont le très intime Te ressembler qui évoque son père. Dans ce titre, on retrouve une couleur sud-américaine, une trompette très présente et des accords de guitare que Francis Cabrel ne connaissait pas l'année dernière.

Dans cette chanson, Francis Cabrel tire le portrait d'un père travailleur acharné. Pour la première fois, le chanteur dédie un morceau à cet homme qui n'a jamais eu son âge. Certains avaient vu dans Le temps s'en allait - extrait de l'album Quelqu'un de l'intérieur en 1983 - un premier hommage. Fausse route nous a dit Francis Cabrel. 

Celui qui a dédié au cours de sa carrière une chanson à sa femme (Petite Marie), une à sa mère (Une star à sa façon) et une à chacune de ses filles, chante donc aujourd'hui son père : Remiso, fils d'immigrés italiens, emporté par la maladie à l'âge de 56 ans. Avec ce Te Ressembler, Francis Cabrel semble laisser sa pudeur s'effacer légèrement. Il avait rarement écrit un titre si intime et explicite...

La modernité des troubadours

Outre Te Ressembler, quels sont les secrets de ce quatorzième album de Francis Cabrel ?
À l'aube revenant comptera 13 titres dont une adaptation de Sweet Baby James de James Taylor.

>
Sweet Baby James
À lire aussi
Eric Jean-Jean musique
Stop ou Encore du 20 septembre 2020

Le disque dans son entier a été inspiré par les écritures des troubadours. "J'ai lu les œuvres des troubadours, écrites en occitan mais traduites par des érudits et il y est beaucoup question d'aube. Parce que l'amour, une fois qu'il se concrétise, est séparé par le jour qui monte. L'aube c'est le déchirement des amants qui se séparent", avance Francis Cabrel. 

"Je me suis intéressé [aux troubadours], parce qu'on m'a toujours appelé comme ça et je ne comprenais pas pourquoi. Je me suis penché sur leurs œuvres et il y a beaucoup de profondeur et de modernité. Y'a du rythme, des trouvailles, des phrases choc... Tout ce qu'on cherche dans une chanson", continue-t-il.

Cet album ne sera pas un grand bond vers le passé, ne comptez pas sur Francis Cabrel pour vous laisser en plan au XIIe siècle. "Il y aura aussi des chansons du XXIe siècle. Sur ce qu'il se passe aujourd'hui, sur ce qui nous manque, ce qu'il nous faudrait. L'actualité, non, mais l’époque oui. 

Francis Cabrel ne pense pas à la fin de sa carrière. "Je n'y pense pas du tout. C'est-à-dire que je ne sais pas quoi faire d'autre alors je continue... Pour une fois je ne dirai pas que ce disque est mon dernier disque", conclut-il dans un sourire. Francis Cabrel s'installera du 5 au 15 novembre aux Folies Bergères à Paris puis les 8 et 9 décembre à Agen avant une tournée l'an prochain.

>
L'interview intégrale de Francis Cabrel sur son album "A l'aube revenant" Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique Francis Cabrel Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants