3 min de lecture Vidéo

Francis Cabrel : "Le streaming, c'est une autre vie qui commence pour mes chansons"

RENCONTRE - Francis Cabrel rend accessible ses chansons sur les plateformes de streaming, l'occasion de revenir sur 40 ans de carrière dans un entretien exclusif

Vincent Perrot Échange Public Vincent Perrot
>
Entretien exclusif de Francis Cabrel par Anthony Martin Crédit Image : Catherine Delahaye / Sipa press pour RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
245x300_Anthony Martin
Anthony Martin et Claude Szigeti

Voilà une ballade de 2 heures au cœur d'un répertoire qui accompagne nos vies depuis maintenant 40 ans... Le répertoire de Francis Cabrel, désormais entièrement disponible sur les plateformes d'écoute de musique en ligne... Une annonce faite sur RTL : Francis a décidé d'exposer ses chansons en streaming à l'occasion de ses 40 ans de carrière, et il a choisi notre micro pour commenter son parcours exceptionnel... Une conversation musicale enregistrée dans un hôtel parisien... Cabrel, si discret, nous invite dans les coulisses de sa création, commente sa discographie, et se confie comme rarement sur sa vie et sa personnalité...

Son premier album ne ressemble pas du tout au jeune homme qu'il est alors. Ce sont des belles chansons, mais ce n'est pas lui. Sa timidité l'a empêché de dire que les arrangements posés sur ses chansons ne lui correspondaient pas du tout. L'album, à l'époque n'a pas du tout marché, mais finalement lui était plutôt heureux parce qu'il touchait quand même des gens.

Deuxième album, plus épuré, avec un titre qui va changer sa vie, Je l'aime à mourir. Un titre écrit très rapidement, en une après-midi, qui va squatter les radios et lancer sa carrière. La notoriété a été quelque chose de compliqué pour lui, d'où l'album Fragile qui a suivi. Il a évolué, s'est protégé. Homme de la campagne, cela a été son refuge. Dans son studio d'enregistrement à Astaffort, il a un petit mot affiché pour qu'il se souvienne d'où il vient, de son grand-père Prospero.

Pense à Prospero.

Petit mot affiché chez Francis Cabrel à Astaffort
Partager la citation

Après des premiers albums très chansons d'amour, Francis Cabrel a eu besoin de s'exprimer plus largement et de faire entrer le champ social. Saïd et Mohammed marque ce passage avec une chanson antiraciste, née lors d'une tournée dans un hôtel de Marseille. Mais il écrit des chansons sociales, pas politiques, même si plus jeune ses idées d'extrême-gauche lui en valu quelques problèmes dans sa scolarité. 

À lire aussi
Photo non datée du petit Grégory Villemin, 4 ans, retrouvé noyé le 16 octobre 1984, pieds et poings liés dans la Vologne. Séries
VIDÉO - Affaire Grégory : Netflix dévoile le trailer de son documentaire

Après une période intense, cinq albums en six ans, Francis Cabrel se pose un peu et attend cinq ans pour sortir l'album suivant Sarbacane, le premier où tous les titres vont être des succès. Par la suite, il garde se rythme de deux albums par décennies, il prend le temps de vivre, de profiter de sa famille. 

Le disque suivant Samedi soir sur la Terre connaît le même succès, avec un premier titre très fort et engagé, La Corrida. Suit Hors-saison l'album qui est sans doute le plus marqué blues, la musique qui a rempli sa jeunesse et son envie de faire ce métier. Les Beaux Dégâts est le premier album entièrement enregistré à Astaffort. Les musiciens viennent, et ils enregistrent en direct tous réunis. Son amour de Dylan s'exprime avec la traduction d'une de ses chansons qui devient S'abriter de l'orage.

La musique américaine l'accompagne toujours et dans l'album Des roses et des orties on trouve une adaptation de John Fogerty et une de JJ Cale. D'ailleurs Vise le ciel en 2012, exprime complètement cette fascination, avec un album complet de chanson de Dylan.
Dernier album en date, In Extremis est celui de la maturité de la liberté, des chansons longues, non formatées, des thèmes plus difficiles et qui lui tiennent à cœur comme Azincourt.

Le quatorzième album, pour l'année prochaine, sera sans doute moins d'actualité immédiate. Mais les deux chansons inédites que l'on retrouve sur les plateformes ne sont pas un indice, ce sera différent, il faut juste patienter un peu...

Je ne suis pas un intellectuel de la chanson, je suis un instinctif.

Francis Cabrel
Partager la citation

Francis Cabrel n'est pas allergique à la technique, son téléphone est plein de petits extraits, des inspiration, qui peut être deviendront des chansons.

Francis Cabrel Le fils unique
Francis Cabrel Le fils unique

Longtemps réticent aux plateformes de streaming qui ne permettent pas aux artistes, surtout les débutants, de vivre de leur art, Francis Cabrel a fin par se laisser convaincre, la musique se consomme comme ça maintenant.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Vidéo Musique Eric Serra
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants