1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Eddy Mitchell évoque le rap, les impôts et la mort à l'occasion de la sortie de "Country Rock"
2 min de lecture

Eddy Mitchell évoque le rap, les impôts et la mort à l'occasion de la sortie de "Country Rock"

Six ans après "Big Band", Eddy Mitchell sort son 39ᵉ album studio, 12 morceaux enregistrés en France, avec des musiciens américains.

Eddy Mitchell
Eddy Mitchell
Crédit : Barbara. D. Alessandri
Eddy Mitchell évoque le rap, les impôts et la mort à l'occasion de la sortie de "Country Rock"
00:08:24
Rencontre exceptionnelle avec Catherine Deneuve et Benoît Magimel à l'affiche la semaine prochaine de "De son vivant", le nouveau film d'Emmanuelle Bercot
00:20:20
Rencontre exceptionnelle avec Catherine Deneuve et Benoît Magimel à l'affiche la semaine prochaine de "De son vivant", le nouveau film d'Emmanuelle Bercot
00:20:19
Steven Bellery & Aymeric Parthonnaud

Six ans après Big Band, Eddy Mitchell sera de retour le 19 novembre avec Country Rock. C'est son 39ᵉ album studio. Il revient avec douze morceaux enregistrés en France, avec des musiciens américains. L'écriture est inspirée par la country, chanson réaliste américaine. La couleur est rock-blues. Un bon cru. La finesse de la plume d'Eddy Mitchell fait toujours mouche. 

Première surprise : plage 2, le chanteur compare le rap au rock dans le malin Né dans le ghetto. "Je mentirais en disant que j'adore le rap, mais je reconnais que le rap, c'est le truc actuel qui dérange beaucoup de gens d'ailleurs, comme le rock'n'roll dérangeait les gens dans les années 50, rappelle le chanteur au micro de RTL. Et c'est pour ça que je fais ce parallèle. C'est pour ça que je me retrouve dans ces jeunes par cette brèche-là. Ils s'expriment. Bon, c'est peut-être maladroit. C'est peut-être musicalement pauvre. Peut-être. D'accord, je veux bien. Mais on nous disait la même chose aussi avec le rock'n'roll, que j'étais pauvre. Mais le rock est toujours là, le rap aussi."

Eddy Mitchell, mélomane, adapte deux chansons qu'il aime depuis toujours. L'adaptation, son petit plaisir coupable : C'est la vie, fais la belle, 17ᵉ réinvention de Chuck Berry par monsieur Eddy. "Ce sont des chansons que j'aime énormément. Stardust c'est un vieux coucou qui a été enregistré aussi bien par Sinatra que Nat King Cole, Donc, c'est une chanson qui me trotte dans la tête depuis des années, des années. C'est un exercice qui me fait plaisir parce que ça vous oblige à travailler. Il faut être proche du texte original sans l'être trop. Il faut apporter sa petite dose d'invention et de respecter aussi la musique. Et ça, c'est formidable", confie Eddy Mitchell.

Bientôt 80 ans

Country Rock parait soixante ans après le premier 33 tours des Chaussettes Noires. Six décennies de musique. Et, pourtant Eddy Mitchell chante "Je suis qu'un citoyen lambda" dans le titre Je suis comme toi, clin d'œil à son public. "J'essaye de rester dans les clous. Je paye mes impôts, voilà. Donc je suis vraiment comme tout le monde. C'est pas une ligne de conduite, c'est une application. Je suis républicain, je n'y peux rien", dit-il. 

À lire aussi

En fin d'album, Eddy Mitchell évoque aussi le temps qui passe. "Mourir est la seule chose qui se produit / rien qu'une seule fois dans la vie", s'amuse-t-il dans Roulette Russe. Est-il effrayé par la mort ? "Bien sûr. Bien sûr. Mourir, on est obligé. C'est la terminante. Mourir, ça fait partie de la vie, comme disait Audiard. C'est la grande pente glissante. Ça ne m'habite pas mais ça ne me fait pas plaisir", conclut-il. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/