1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. DOCUMENT RTL - Alain Souchon raconte sa tournée : "J'ai jamais été rock'n roll !"
4 min de lecture

DOCUMENT RTL - Alain Souchon raconte sa tournée : "J'ai jamais été rock'n roll !"

Un demi-siècle qu'on savoure ses souchonneries. 150 concerts et autant d'assiettes de soupes (qu'il mange après) ont rempli ses deux dernières années. Alain Souchon raconte sa tournée "Ici et là... en concert" - en exclusivité pour RTL - et qui vient de paraître en CD. L'une des plus émouvantes de sa carrière.

Alain Souchon en tournée
Alain Souchon en tournée
Crédit : DR
Alain Souchon se confie sur RTL : "J'ai jamais été rock n' roll"
00:07:59
Steven Bellery
Steven Bellery

C'était l'une des plus belles tournées de sa vie. "Ici et là... en concert", c'est le nom de l'album live d'Alain Souchon paru vendredi 25 novembre. On y retrouve 25 chansons de son répertoire. Alain Souchon a choisi RTL pour son premier entretien pour raconter les coulisses de ce tour de France pas comme les autres. 

D'abord son incroyable durée : plus de deux ans et 150 dates ! Un chiffre fou pour un artiste de cette génération. "Je ne me rends pas bien compte. On répète puis on part en tournée, petit à petit, on vous rajoute des dates, ça continue, je me dis que c'est parce que les gens ont bien aimé mes chansons, alors ça me fait plaisir. Vous savez c'est comme du sport, si vous êtes entrainé ça se fait un peu tout seul. Plus facilement disons.", raconte Alain Souchon, 78 ans. 

Le chanteur ne cache pas son émotion d'être toujours les routes, cinquante et un ans après la sortie de son premier 45 Tours : "De voir qu'il y a parfois déjà des gens qui attendent et font la queue devant la salle jusqu'au soir, vous êtes ému. 'Vous vous dîtes mais qu'est-ce que je peux faire pour eux ?' C'est chaleureux, c'est merveilleux. De toute façon, c'est un métier merveilleux. Ce que je préfère, c'est d'écrire des chansons dans ma chambre. Et après d'aller les chanter, c'est une rencontre physique entre le public et moi !", poursuit l'artiste.

Après ce marathon musical, Alain Souchon confie avoir eu besoin de repos et connu une petite déprime aussi. Mais, il confesse ne pas avoir été mécontent de ne plus être "prisonnier d'être en forme tout le temps" : "De faire des exercices de voix continuellement, et même si je chante mal, il faut quand même que la voix tienne pendant deux heures donc il faut avoir une vie à peu près saine.", détaille-t-il.

Après un concert, je rentre dans ma chambre d'hôtel avec une assiette de soupe, c'est une vision un peu triste et en même temps j'aime bien

Alain Souchon sur RTL
À lire aussi

D'ailleurs, quelles sont ses habitudes pour garder le cap, la forme et la voix ? "Je fais le poirier", avoue Alain Souchon. Une position de yoga qu'il pratique dans sa loge avant de bondir sur scène. Le chantre de la mélancolie explique toutefois que c'est plutôt l'après-concert qui est fondamental pour garder de l'énergie : "Après avoir chanté, on a envie de se détendre. Tous les chanteurs vont manger, boire beaucoup, danser toute la nuit, donc le lendemain on est fatigué. Alors moi, je fais pas ça, parce que ça m'ennuie ! Alors je rentre dans ma chambre d'hôtel avec une assiette de soupe, c'est une vision un peu triste et en même temps j'aime bien. Cette espèce de grand calme, de solitude et de rien du tout après tant d'émotion, de cris, de ferveur et de gentillesse; ça me fait quelque chose de plutôt positif. J'ai jamais été rock'n roll.", partage l'artiste avec une pointe d'ironie. 

On se sent un peu godiche devant tous les gens qui vous regardent. Instinctivement, je vais à droite, à gauche.

Alain Souchon sur RTL

Depuis toujours ou presque, Alain Souchon sautille sur scène. Tel Zébulon, il harangue les foules de sa gestuelle si particulière devenue intégrante de son personnage scénique. Lui le grand fan de Mick Jagger lui a-t-il emprunté une part de mise en scène ? "J'arrive avec ma guitare, je chante Allô maman bobo mais après je pose ma guitare. Je me retrouve debout devant 6000 personnes qui me regardent et je suis gêné un peu. Puis, arrive La ballade de Jim et il y a un rythme qui fait que je me dandine un peu et je cours un peu. Je le fais parce que je ne sais pas quoi faire en fait. On se sent un peu godiche devant tous les gens qui vous regardent. Instinctivement, je vais à droite, à gauche. Mick Jagger, il a travaillé, il a pris des leçons de danse tandis que moi je fais vraiment n'importe quoi.", se marre Alain Souchon.

Alors qu'il a souvent confié que le fil rouge entre toutes ses chansons était une vision mélancolique du monde, Alain Souchon raconte qu'elle ne l'envahit pas pour autant alors qu'il passe des semaines à chanter ses propres titres : "On est porté par la vie. L'état d'être humain sur la Terre, ça peut angoisser. Après, la vie vous prend et vous bouscule. Ça évite de trop réfléchir. La vie, ça fait du bien", philosophe le chanteur.

J'ai beaucoup d'admiration pour les gens qui font rire. J'essaye entre les chansons d'être un petit peu drôle

Alain Souchon sur RTL

Bavard, il l'a toujours été sur scène. Alain Souchon prend la parole à de nombreuses reprises entre ses chansons. Au fur et à mesure des dates de concerts, ses prises de paroles se transforment presque en sketchs. "Je ne sais pas pourquoi je fais ça, mais certainement parce que j'ai beaucoup d'admiration pour les gens qui font rire. J'essaye entre les chansons d'être un petit peu drôle." 

D'ailleurs quelles sont les chansons qui prennent une autre dimension sur scène selon lui ? Pour deux raisons différentes, il cite Le bagad de Lann-Bihoué et Et si en plus y'a personne. Certaines de ses chansons comme Foule Sentimentale ont rencontré des millions de français, pourtant il n'en tire que peu de fierté : "ces des trucs qui vous restent dans la tête et qui meublent l'espace et la vie à certains moments de la vie de ma France, c'est marrant".

Trois ans après Âme Fifties sacré Album RTL de l'année 2019 - Alain Souchon annonce sur RTL qu'il a débuté l'écriture de nouvelles chansons : "Oui, je suis en train d'en faire deux là. Je dis deux parce que j'en bave un peu, je suis moins alerte que quand j'avais 20 ans. Il y a l'envie, il y a les idées de départ.", plaisante le chanteur décoiffé qui promet qu'il y aura plus de mélodies de Laurent Voulzy dans son seizième album studio."

Et quant à la prochaine tournée ? "A 97 ans, on verra", conclut-il.

La rédaction vous recommande

 







L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien