2 min de lecture Musique

Des enregistrements inédits de Sergiu Celibidache sont le Classique d'OR RTL de juin

Pour la première fois, on entend sur un album les symphonies de Schubert et Dvorak par le chef roumain Sergiu Celibidache. C’est le Classique d’Or RTL du mois de juin.

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Des enregistrements inédits de Sergiu Celibidache sont le Classique d'OR RTL de juin Crédit Image : Wikimédia | Crédit Média : Charlotte Latour | Durée : | Date : La page de l'émission
Charlotte Latour
Charlotte Latour Journaliste RTL

Sergiu Celibidache est un chef roumain né en 1912 et mort en 1996 : cheveux argentés coiffés en arrière, personnalité intransigeante, il était si brillant qu’à seulement 33 ans il s’est retrouvé à la sortie de la guerre à diriger le Philharmonique de Berlin, pour remplacer Wilhelm Furtwängler soupçonné de compromission avec les nazis.
 
Presque à peine sorti du conservatoire Celibidache est rapidement devenu une star. À ses 15 ans, il affirmait déjà à ses parents qu’il voulait devenir musicien. Il avait l’oreille absolue, dirigeait sans aucune partition, uniquement de mémoire et c’était un personnage extrêmement perfectionniste, il pouvait passer des heures à travailler une seule note avec l’orchestre, se montrait très exigeant avec ses musiciens cherchant toujours le dépassement, l’intensité à son maximum. 

Et pour préserver l’essence de la musique, il refusait les enregistrements studio, qui pour lui dénaturaient l’œuvre et ne rendait pas l’expérience du concert… C’est en cela qu’il était l’opposé de son contemporain Herbert Von Karajan, grand habitué des studios et des médias. Et c’est aussi pourquoi il est moins connu du grand public, alors il a toutefois concédé quelques prises de son en concert comme les deux symphonies que l’on retrouve sur l’album et qui n’avaient encore jamais été publiées au disque avant la semaine dernière (les bandes-sons étaient restées dans les archives du Philharmonique de Munich)

Autoritaire, mais génial

Le comportement, autoritaire, colérique, de Sergiu Celibidache, capable d’enchaîner des séances interminables de répétitions, ne lui a pas valu que des bons points auprès des musiciens. Après Berlin, le maestro est allé diriger à l’étranger, à Paris notamment l'Orchestre national de France de 1973 à 1975 et il a fini par revenir en Allemagne à Munich en 1979, où il est resté à la tête du Philharmonique de Munich pendant 17 ans, jusqu’à sa mort. 
 
Sergiu Celibidache est un personnage mythique de la musique Symphonique du XXème siècle. Toute sa vie et jusqu’à la fin de ses jours, il a tenu à transmettre sa vision de la musique en donnant des cours à des élèves tétanisés, mais fascinés. Et histoire d’entretenir la légende, figurez-vous qu’il a composé six œuvres pour orchestre mais a toujours refusé qu’on les joue. Ses enregistrements de 1985 et 1988 des Symphonies de Schubert et Dvorjak sont à retrouver sur l’album Classique d’OR du mois, paru sur le label du Philharmonique de Munich.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique Classique Enregistrements
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants