1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Décès de Charles Aznavour : l'histoire de "Comme ils disent"
2 min de lecture

Décès de Charles Aznavour : l'histoire de "Comme ils disent"

En 1972, Charles Aznavour chante l'homosexualité et le tabou qu'elle représente, à une époque où elle était encore sanctionnée pénalement.

En 1972, Charles Aznavour chantait "Comme ils disent", où il aborde le thème de l'homosexualité.
En 1972, Charles Aznavour chantait "Comme ils disent", où il aborde le thème de l'homosexualité.
Crédit : JC Tardivon / SIPA

Charles Aznavour n'a jamais tu ses engagements. En 1972, il chante l'homosexualité et les difficultés à l'assumer, dans Comme ils disent. "Mais mon vrai métier, c’est la nuit / Que je l’exerce, travesti / Je suis artiste", entonnait-il. Devant une salle comble à l'Olympia, il dévoile cette nouvelle chanson. Le succès est immédiat, les foules s'arrachent le 45-tours.

Peu de chanteurs avant lui avaient abordé avec sérieux et sensibilité la question de l'homosexualité et le tabou qu'elle représente alors. Car en 1972, l'homosexualité est encore sanctionnée. Il faudra attendre 1982 pour qu'elle soit dépénalisée.

Le temps d'une chanson, Aznavour se met ainsi à la place de ceux qui sont moqués et discriminés à cause de leur orientation sexuelle. "On rencontre des attardés / Qui pour épater leur tablée / Marchent et ondulent / Singeant ce qu’ils croient être nous / Et se couvrent les pauvres fous / De ridicule", dénonçait-il. 

"C'est un hymne à la différence"

En réalité, c'est devant un cercle d'amis homosexuels que l'artiste interprète pour la première fois cette chanson. Ils sont alors étonnés par son audace. "Ça a jeté un froid. Puis on m'a demandé qui allait chanter ça. J'ai répondu : "moi". Nouveau silence. Puis quelqu'un s'est inquiété de savoir si je ferais une annonce. Vous m'imaginez annonçant sur scène que je vais me mettre à la place d'un homosexuel, alors que je ne le suis pas ? Il n'était pas question de reculer !", racontait-il au Figaro en 2011.

À lire aussi

Cette chanson "prenait pour la première fois en compte le sort des homosexuels, mais aussi celui de leur mère, de leur sœur… Elle leur a donné de la force !", ajoutait-il. "C'est un hymne à la différence, la plus belle chanson sur les homosexuels", a réagi Calogero sur RTL. 

Un ami comme inspiration

La force de cette chanson vient du fait que Charles Aznavour semble d'abord parler d'un vieux garçon, qui vit encore chez sa mère, auquel beaucoup peuvent s'identifier. Il prend son auditoire par les sentiments, avant de lui faire comprendre, seulement au troisième couplet, qu'il parle d'un homosexuel qui mène une double vie. "À l'heure où naît un jour nouveau / Je rentre retrouver mon lot de solitude / J'ôte mes cils et mes cheveux / Comme un pauvre clown malheureux de lassitude".

C'est l'histoire d'un ami, chauffeur et secrétaire, nommé Androuchka, qui lui inspire cette chanson. "Comme ils disent vient d'un garçon, Androuchka, qui passait souvent à la maison", disait-il à L'Express en 2007. "Il avait une chatte blanche, la cendre tombait sur ses vêtements... J'ai gardé le geste. Je sais observer, imiter, reproduire. J'aime les personnages que je décris".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.