1 min de lecture Michel Polnareff

Alain Chamfort reprend "L’oiseau de nuit" de Michel Polnareff

Cette chanson renvoie à la vie de Polnareff quand il avait 20 ans. Une vie de bohème où Polnareff, sans lunettes, vagabondait façon hippie.

Anthony Martin La pépite musicale Anthony Martin iTunes RSS
>
Alain Chamfort reprend "L'oiseau de nuit" de Michel Polnareff Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
245x300_Anthony Martin
Anthony Martin Journaliste RTL

Parmi les répertoires dans lesquels, tels certains pays, il est risqué de s’aventurer pour une reprise, il y a le répertoire de Michel Polnareff ! C’est de la joaillerie en pièces uniques, et on peut assez facilement tomber dans l’imitation en toc, façon bal des nazes… 

Il existe un album hommage aux chansons de Polnareff, une compilation de reprises assez pointues, initiée dans les années 90 par le musicien et producteur français Bertrand Burgalat. À l’affiche : essentiellement des artistes anglo-saxons, mais l’album était ressorti en 2007, année du retour sur scène de Polnareff, avec en bonus une reprise faite par un artiste français qui a toujours côtoyé les fortes têtes : Alain Chamfort.

Alain Chamfort avait choisi de reprendre L’oiseau de nuit, une chanson qui renvoie à la vie de Polnareff quand il avait 20 ans. Une vie de bohème, Polnareff, sans lunettes, vagabondait façon hippie, il chantait avec sa guitare sur les marches du Sacré Cœur à Montmartre.

Alain Chamfort revisite avec classe ce morceau de 1966 qu’on trouve dans le premier album de Michel Polnareff. Cette version signée Chamfort est un des titres de la compilation A Tribute To Polnareff, sorti en 2007.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Michel Polnareff Alain Chamfort Musique
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants