2 min de lecture Culture

VIDÉO - "FNAC Jukebox" : "La musique n'est pas un bien gratuit" déclare Alexandre Bompard

INVITÉ RTL - Le patron de la Fnac entend mettre à contribution son réseau de magasin pour démocratiser le streaming, où la Fnac entend bien devenir un acteur majeur dans les prochaines années.

Alexandre Bompard, invité de RTL, le 5 mars 2014
Alexandre Bompard, invité de RTL, le 5 mars 2014 Crédit : Christophe GUIBBAUD / Abaca Press pour RTL
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

"Le marché du streaming peut encore se démocratiser, estime Alexandre Bompard au micro de RTL, alors que la Fnac a annoncé dimanche 2 mars le lancement de son propre service de streaming payant par abonnement. Le distributeur cherche ainsi à se renforcer dans le secteur de la musique dématérialisée. "Des marques se sont lancées mais elles n'ont pas vulgarisé le produit. 80% des gens ne savent pas ce que c'est. Avec notre réseau de magasins, on va démontrer ce qu'est cet usage, à quoi ça sert, comment ça marche", poursuit le PDG de la Fnac.

Pas de version gratuite de "Jukebox"

Le service de streaming du distributeur, baptisé "Fnac Jukebox", comprendra deux types d'abonnements : le premier à 2 euros par mois permettra l'écoute illimitée sur ordinateur de 200 titres choisis par le client, le deuxième pour 4,99 euros donnera accès au même service sur l'ensemble du catalogue musical de la Fnac (des millions de titres). Une option supplémentaire, à 5 euros par mois, permettra également d'écouter la musique sur smartphones, tablettes, etc, y compris hors connexion internet.

La rédaction vous recommande

Pas de version gratuite, donc, car la Fnac entend privilégier "le confort des clients", afin "qu'ils ne soient pas interrompus dans leur écoute par des messages publicitaires". "On veut introduire l'idée que la musique n'est pas un bien gratuit, car zéro revenu pour les artistes, ça signifie la fin de la diversité culturelle", assure Alexandre Bompard.

Un acteur majeur de l'industrie musicale

À lire aussi
Titoff dans Les Grosses Têtes Les Grosses Têtes
VIDÉO - Les Grosses Têtes passent le BEPC

Cette nouvelle offre d'écoute de musique illimitée en ligne, sans publicité et sans engagement, viendra compléter la présence de la Fnac sur le marché de la musique, dont les ventes physiques ont tendance à baisser ces dernières années au profit de contenus dématérialisés. ""On vend 14 millions de disques par an. On est le premier disquaire de France. 1/3 des ventes d'albums en France se vendent à la FNAC. "On est certain de pouvoir continuer à vendre des CD et être acteur majeur du streaming tout en continuant à vendre des places de spectacle et organiser des évènements culturels"

Netflix et Amazon, les prédateurs

Un nouvel acteur d'internet pourrait bientôt faire son arrivée en France, l'Américain Netflix. Les grandes chaînes françaises, M6 et Canal + en tête, redoutent la concurrence de ce nouveau service de vidéo à la demande. "On est habitués à ça, assure Alexandre Bompard. La seule chose qu'on demande, c'est d'être soumis aux même règles de concurrence, au même niveau de taxation, à la même contribution au financement du cinéma, ajoute-t-il, estimant que "Netflix, Amazon, ce sont toujours des logiques prédatrices".

Pour sauver les petits libraires, une loi interdisant le cumul de la gratuité des frais de port avec la remise autorisée de 5% a été adoptée le 9 janvier dernier par les sénateurs, à l'unanimité. "Une belle intention. Mais la réalisation n'est pas la bonne, lâche-t-il, mettant en cause les "15 points de différence de niveau de taxe entre un acteur français installé en France, comme la Fnac, et un acteur installé au Luxembourg comme Amazon".  "La différence de prix qu'on a avec Amazon n'a qu'une seule raison : ils n'ont pas la même taxation", assure-t-il.

>
Alexandre Bompard : "La musique n'est pas un bien gratuit" Crédit Image : Christophe GUIBBAUD / Abaca Press pour RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Culture Culture-loisirs Deezer
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7770178977
VIDÉO - "FNAC Jukebox" : "La musique n'est pas un bien gratuit" déclare Alexandre Bompard
VIDÉO - "FNAC Jukebox" : "La musique n'est pas un bien gratuit" déclare Alexandre Bompard
INVITÉ RTL - Le patron de la Fnac entend mettre à contribution son réseau de magasin pour démocratiser le streaming, où la Fnac entend bien devenir un acteur majeur dans les prochaines années.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/video-fnac-la-musique-n-est-pas-un-bien-gratuit-declare-alexandre-bompard-7770178977
2014-03-05 10:57:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/H-WPDa394jGNFXvT7VutAA/330v220-2/online/image/2014/0305/7770180313_alexandre-bompard-invite-de-rtl-le-5-mars-2014.jpg