1 min de lecture Taylor Swift

Taylor Swift expulse un DJ pour une main aux fesses, il demande réparation

Accusé par la star d'avoir eu les mains trop "baladeuses", le DJ "Jackson" nie les faits et explique que l'incident a brisé sa carrière.

Taylor Swift, aux Teen Choice Awards de 2014
Taylor Swift, aux Teen Choice Awards de 2014 Crédit : KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Un ancien DJ d'une radio du Colorado a porté plainte pour diffamation contre Taylor Swift. La raison : des accusations mensongères selon lesquelles le dénommé David Mueller aurait eu un geste déplacé envers la pop-star américaine. Les faits remontent à juin 2013. Celui qui se fait connaitre sous le pseudonyme de "Jackson" sur les ondes radio de Denver prend alors part à un concert de Taylor Swift suivi d'une entrevue. La rencontre en "backstage" fait partie de ses activités professionnelles, qui consistent régulièrement à converser avec les célébrités de passage.

Un geste "inventé" qui aurait brisé une carrière

Ces minutes en coulisses sont l'objet de discordes. Au centre du litige : une photo prise avec le DJ, sa collègue et petite-amie Shannon Melcher, et Taylor Swift. Cette dernière accuse "Jackson" d'avoir soulevé sa "jupe avec ses mains" et de lui avoir mis une main aux fesses, comme le rapporte CNN. À la suite de sa plainte, les agents en charge de la sécurité de Taylor Swift expulsent le couple de la salle de concert. Contactée par les managers de la chanteuse au sujet de l'incident, la radio prend ensuite la décision de licencier le DJ, qui n'arrive plus à retrouver de travail depuis.

Ce dernier maintient qu'il n'a jamais touché la star de manière "inappropriée", et que la plainte déposée contre lui a des conséquences désastreuses sur sa carrière. Selon des documents détenus par le tribunal en charge de l'affaire, David Mueller gagnait près de 150.000€ par an grâce à ses activités, et exerçait dans le milieu de la musique depuis 20 ans. L'entourage de la chanteuse dément lui toute pression sur l'employeur de "Jackson" pour obtenir son licenciement, qui s'est décidé "en toute indépendance", selon les propos du porte-parole de la star. La polémique survient dans la foulée d'une autre controverse concernant son dernier clip "Wildest Dream", se déroulant dans l'Afrique coloniale.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Taylor Swift Musique People
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants