2 min de lecture Cinéma

Roger Vadim, quand l'amour déshabille les femmes

REPLAY - Brigitte Bardot, Annette Stroyberg, Catherine Deneuve, Jane Fonda : retour sur les amours d'un playboy français.

Jean-Alphonse Richard Nos plus belles histoires d'amour Jean-Alphonse Richard
>
Roger Vadim, quand l'amour déshabille les femmes (Intégrale) Crédit Image : AFP / Archives | Crédit Média : Jean-Alphonse Richard | Durée : | Date :
La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard et Loïc Farge

Septembre 1950. C'est lui qui l'a repérée sur la couverture du magazine Elle. Une jeune fille de bonne famille qui sert le thé. Roger Vadim a 22 ans. Playboy insouciant et fêtard qui écrit des scénarios. Il a convaincu le réalisateur Marc Allégret d'auditionner cette inconnue. Brigitte Bardot, 16 ans, rate son audition. Mais elle tombe sous le charme vénéneux de ce Roger Vadim. Amour interdit par la famille Bardot. Liaison à cache-cache, rendez-vous secrets. Elle a 18 ans. Enfin ils se marient. Il ne veut pas d'une épouse modèle, mais d'une femme qu'il va pouvoir sublimer au cinéma, avec ce film écrit pour elle et cette danse par qui le scandale arrive.

Avec Et Dieu... créa la femme, Bardot devient BB. Lui devient Vadim. Désormais, il va déshabiller les actrices. Vadim aime Bardot, mais elle le quitte juste après le film pour Jean-Louis Trintignant. Dès lors, il va avoir l'obsession de fabriquer les nouvelles Bardot. La mannequin danoise Annette Stroyberg est la copie conforme de BB, blonde et boudeuse. Mais ses Liaisons dangereuses, où il la débauche, restent sans suite. Annette le quitte pour Sacha Distel.

>
Un extrait "Et Dieu... créa la femme" (1956)

La suivante, Catherine Deneuve, n'aura pas besoin de lui pour briller. Elle sera célèbre après avoir chanté pour Jacques Demy dans Les parapluies de Cherbourg. Séparation amicale. Mais la chance aurait-elle tourné pour Vadim ? Congédié par ces femmes qu'il veut rendre célèbres. Le diable du cinéma français retourne donc dans son enfer : celui des boîtes de nuit parisiennes et de sa bande de copains.

Il a 36 ans. Chez Maxim's, il a croisé l'Américaine Jane Fonda, la vingtaine, belle et surtout rebelle face à ce Barbe Bleue du septième art. Jane Fonda ne rentrera pas en Californie. Le mariage durera dix ans. Il traversera les sixties où il la transforme en Barbarella, icône psychédélique des années pop. Il y aura encore trois femmes. Mais c'est tout au bout du chemin qu'il trouvera, enfin, le bonheur tout simple d'être amoureux.

>
La bande annonce de "Barbarella" (1968)
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma People Brigitte Bardot
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants