1 min de lecture Théâtre

Robert Hossein est décédé à l'âge de 93 ans

Le célèbre comédien et metteur en scène français Robert Hossein est décédé ce jeudi 31 décembre à l'âge de 93 ans.

>
Robert Hossein est décédé à l'âge de 93 ans Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Monique Younès
Monique Younès et Aymeric Parthonnaud

Il venait de célébrer son 93e anniversaire hier. Ce 31 décembre 2020, nous avons appris la disparition du géant du théâtre et du cinéma Robert Hossein, inoubliable Geoffrey de Peyrac dans Angélique, marquise des anges. Il est décédé "ce matin à l'hôpital", après "un problème respiratoire", a indiqué son épouse, la comédienne Candice Patou, confirmant une information du Point. L'acteur avait fêté mercredi ses 93 ans.

Comme l'aurait dit San Antonio, avant de se retrouver entre quatre planches, Robert Hossein a commencé par monter sur les planches. Acteur fut sa façon d'exister. Après son retour du service militaire, il aura pour ange gardien le créateur de San Antonio, Fréderic Dard, qui le voyant jouer sa pièce Du plomb pour ses demoiselles, l'impose comme metteur en scène de ses autres pièces.

Boulimique de travail, Robert Hossein se démène, au point que sa "rage de faire" le conduit à diriger en 1970 le théâtre populaire de Reims. Là, il crée une école de théâtre où vont se côtoyer Isabelle Huppert, Jacques Weber, Jacques Villeret, Patrick Chesnais, et Isabelle Adjani.

Robert Hossein a toujours vu les choses en grand. Il réalise son rêve de réaliser des spectacles populaires avec plus de 100 comédiens sur scène. Mais quand il essaie d'instituer un "rapport qualité prix" au théâtre, il est vilipendé par ce qu'il appelle lui-même "l'inteligenzia parisienne".

À lire aussi
L'acteur François Berléand François Berléand
"J'envoie des textos à Emmanuel Macron, mais il ne me répond pas", raconte François Berléand

S’il a dirigé le théâtre Marigny et mis en scène Jean-Paul Belmondo, Robert Hossein, aura aimé par-dessus tout le Palais des Sports et le Stade de France où, dans ses méga-productions comme Notre-Dame de Paris, Ben Hur, Marie-Antoinette ou Bonaparte, il faisait réagir et même agir le public. Converti au catholicisme sur le tard, Robert Hossein mettra en scène la vie de Jésus. Il expliquait comment Jésus l'avait visité. Aujourd'hui, c’est lui qui lui rend visite.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Théâtre Cinéma Décès
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants