3 min de lecture Télévision

Raquel Garrido a "un certain talent pour la polémique"

ÉDITO - Isabelle Morini-Bosc revient sur les polémiques engendrées par Raquel Garrido, l'une des figures de la France Insoumise et chroniqueuse sur "Les Terriens du dimanche !".

Raquel Garrido, le 2 novembre 2013
Raquel Garrido, le 2 novembre 2013 Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Mais non, tout le monde ne la déteste pas, Raquel Garrido... Bon, c'est sûr que ce serait plus simple si elle nous "aidait un peu à l'aider", comme dit l'autre, si elle nous aidait même un peu à l'aimer. Mais en ce qui me concerne, et contrairement à ce qu'elle a dit dans Les Terriens du dimanche ! du 8 octobre dernier, on ne s'acharne pas tous sur elle "pour essayer de l'abattre".

En ce qui me concerne, j'ai même un bon fond à temps partiel, voire un bon fond suffisamment partiel pour, comment dire, tout considérer point par point. Mais on peut également souligner en préambule que, comme on le dit prosaïquement dans les campagnes, il faut avoir le cul propre avant de flairer celui des autres. Et peut-être ne lui donnerait-on pas tant de leçons si elle ne s'était pas tant autorisée à en donner aux autres, y compris sur des sujets qu'elle maîtrisait mal, voire dont elle ignorait tout. 

Prenez moi, par exemple, je suis nulle en géographie, et bien je me garde subséquemment de donner des leçons aux mecs qui établissent les cartes d'état-major. Pas plus que je ne dis à mes copines comment faire des créneaux alors que je ne conduis pas ! Mais revenons-en à Raquel Garrido, que j'appelais au début guéridon mais attention, un guéridon pas bancal. 

J'avais l’impression qu'elle cachait un gourdin.

Isabelle Morini-Bosc
Partager la citation

La seule pensée méchante qui me soit venue à l'esprit sur son physique, c'est qu'avec sa touffe de cheveux indisciplinés et son air sauvage, elle avait l'air de sortir des Pierafeu, ce dessin animé sur des individus préhistoriques. J'avais l’impression qu'elle cachait un gourdin. Sans toutefois être une gourde. Il ne fallait pas longtemps pour comprendre qu'elle avait un certain talent pour la polémique, et une réelle volonté de se montrer telle qu'elle était. On prenait ou on laissait, mais elle restait ce qu'elle était.

À lire aussi
dussart795x530 Eric Dussart
Les Collectors de "On Refait La Télé" du 12 juillet 2020

C'est là que Thierry Ardisson la remarque, et lui demande de rejoindre sa nouvelle bande, qui a le mérite de couvrir tous les secteurs d'opinion, de Goldnabel à Hapsatou Sy en passant par Giesbert, Madénian, Mustapha ou Natacha Polony, sans oublier bien sûr Jeremstar, le garçon qui aime tellement se faire mousser qu'il réussit à continuer à le faire même sans baignoire ! 

Ça pour être dans le bain, il est dans le bain. Raquel Garrido aussi : elle n'est plus seulement connue, elle est reconnue. Médiatique. Cela devient donc intéressant de se faire le dents sur elle. C'est dommageable, c'est regrettable, mais c'est comme ça ! Et c'est bien dès lors de ne pas prêter le flanc, comme on dit. Car moi, au début, je suis plutôt heureusement surprise. Intelligente, je savais qu'elle l'était, mais je la découvre capable de nuances, de second degré, sans parler d'une vraie capacité à sourire. Non non, pas à minauder, à sourire. Avec parfois des causes communes. 

Je comprends mal que l'on choisisse de répondre avec désinvolture.

Isabelle Morini-Bosc
Partager la citation

Moi, dénoncer des élus locaux qui sacrifient des terres agraires au profit d'hypermarchés qui font crever de surcroît le centre des villes, je suis pour. D'accord et raccord avec elle sur ce coup-là. Mais qui a bien pu lui conseiller d'envoyer des tweets en rafale, comme à un exercice de tir aux pigeons, de surcroît - on y revient - sur des thèmes qu'elle maîtrise mal, comme notamment le football (elle s'y connaît autant que moi, ce qui nous ramène toutes les deux au niveau du néant et de l'infini)... 

Mais on peut en rester là : le fait de s'autoriser à avoir un avis sur tout ne veut pas dire que c'est un avis autorisé ! Ce sera le mot de la fin. Non, pas complètement. Si j'aime je l'avoue, et l'éclectisme de la bande des Terriens du dimanche !, et cette émission où il se passe vraiment quelque chose le dimanche sur C8, je comprends mal que l'on choisisse de répondre avec désinvolture, comme une ado en goguette après la cloche de sortie, en s’affichant avec désinvolture.     

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision Médias
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants