1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Qui est Joséphine Baker, qui fera son entrée au Panthéon cet automne ?
2 min de lecture

Qui est Joséphine Baker, qui fera son entrée au Panthéon cet automne ?

PORTRAIT - Célèbre danseuse, résistante lors de la Seconde guerre mondiale et militante antiraciste, découvrez la vie de l'artiste franco-américaine Joséphine Baker.

Joséphine Baker entrera au Panthéon le 30 novembre 2021
Joséphine Baker entrera au Panthéon le 30 novembre 2021
Crédit : AFP
Qui est la future panthéonisée Joséphine Baker ?
00:03:26
micro generique
La rédaction de RTL - édité par Florine Boukhelifa

La demande de panthéonisation de la célèbre meneuse de revue, qui rêvait d'un monde où la couleur de peau n'aurait aucune importance, avait été faite par sa famille depuis 2013. Joséphine Baker rejoindra les personnages ayant marqué l'Histoire de France au Panthéon le 30 novembre prochain. Si cinq autres femmes ont déjà été inhumées dans le mausolée républicain, l'artiste franco-américaine deviendra la première femme noire à y reposer.

Née dans un quartier pauvre du Missouri, aux États-Unis, en 1906, Joséphine Baker montre un talent certain pour la danse dès son plus jeune âge. À 16 ans, alors qu'elle a déjà été mariée deux fois, elle fuit le domicile familial pour tenter sa chance à Broadway, à New York, capitale du théâtre et des comédies musicales. Malheureusement pour la métisse, à cette époque, il est uniquement possible de faire carrière dans les théâtres noirs lorsque l'on est considéré comme tel.

Néanmoins, la roue va vite tourner pour la jeune femme. Un soir, elle est recrutée, avec une douzaine d'autres danseurs, pour montrer la célèbre "Revue nègre" au théâtre des Champs-Élysées, dans un Paris en pleine "négromania". Alors que Joséphine Baker avait failli claquer la porte du théâtre lorsque le directeur lui avait demandé de danser presque nue, l'artiste a finalement compris qu'elle pouvait en faire un atout. 

Elle découvre alors la France, un pays où sa couleur de peau est un avantage pour sa carrière et où elle ne se fait pas agresser en sortant dans la rue, et devient une star à à peine 18 ans

Résistante et militante antiraciste

À lire aussi

Après le succès rencontré par le spectacle au théâtre des Champs-Élysées, Joséphine Baker est embauchée aux Folies Bergères, où elle danse avec sa célèbre ceinture banane. Elle épouse ensuite Jean Lion, un industriel d'origine juive, le 30 novembre 1937, et obtient la nationalité française, avant de divorcer un an plus tard.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, l'artiste s'engage dans la Résistance après avoir rencontré le capitaine Jacques Abtey, responsable du contre-espionnage de la région de Paris. Elle est alors recrutée comme agent de renseignement pour le compte de la France et des États-Unis, faisant passer des informations inscrites à l'encre sympathique sur ses partitions de musique ou encore en cachant des microfilms dans ses soutiens-gorge. Elle participe également au rapprochement entre Charles de Gaulle et les Américains.

Envoyée par la suite en mission au Maroc, Joséphine Baker part en tournée au profit de la Résistance et est nommée sous-lieutenant des troupes féminines auxiliaires de l'armée de l'air française. "Je n'avais qu'une seule chose en tête (...) aider la France", avait-elle dit dans des archives de l'INA. Elle a été décorée de la Légion d'honneur, de la Croix de guerre et de la Médaille de la Résistance.

À la fin de la guerre, moins souvent sur scène, elle continue sa lutte contre le racisme et participe au mouvement pour les droits civiques des noirs aux États-Unis, au côté de Martin Luther King. En France, la résistante achète le château des Milandes à Castelnaud-la-Chapelle, en Dordogne et veut désormais consacrer sa vie à défendre l'humanisme et de l'universalisme. Elle adopte douze enfants venus du monde entier et fonde sa tribu arc-en-ciel. Alors qu'elle a épuisé toutes ses économies, son rêve vole en éclats.

Elle part finalement vivre avec ses enfants sur le Rocher, dans une maison offerte par la princesse Grace de Monaco. C'est là qu'elle décède en 1975 avant d'y être enterrée, soit plus de quarante-cinq ans avant son entrée au Panthéon.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/