2 min de lecture Prince Harry

Pourquoi Meghan Markle veut éviter un procès avec le "Daily Mail"

La justice britannique examine la demande de Meghan Markle de lui donner gain de cause contre la société éditrice du tabloïd "Daily Mail".

Le prince Harry et Meghan, duc et duchesse de Sussex, à la maison du Canada à Londres, le 7 janvier 2020.
Le prince Harry et Meghan, duc et duchesse de Sussex, à la maison du Canada à Londres, le 7 janvier 2020. Crédit : DANIEL LEAL-OLIVAS / POOL / AFP
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
et AFP

La discrétion à tout prix. Meghan Markle va-t-elle pouvoir sanctuariser sa vie privée et empêcher la presse tabloïd britannique d'écrire sur elle et sa famille dans le futur ? C'est ce que la justice va devoir trancher ces prochaines semaines... Mais nous ne devrions pas assister à une grande et publique joute juridique.

La justice avait autorisé en septembre 2020 le Mail on Sunday à appuyer sa défense sur Finding Freedom (Vers la liberté), une récente biographie de Meghan et son mari le prince Harry, revenant sur le "Megxit". La duchesse avait fait part de son intention de faire appel. Les avocats d'Associated Newspapers avaient affirmé que Meghan avait "coopéré avec les auteurs" de cet ouvrage qui fait référence à la lettre pour la diffusion de laquelle ils sont poursuivis, ce qu'elle nie.

Le prince Harry, 36 ans, sixième dans l'ordre de succession à la couronne britannique, a dénoncé à de multiples reprises la pression des médias sur son couple et en a fait la raison principale de sa mise en retrait de la famille royale, annoncée en janvier 2020 et effective depuis début avril. Harry, dont la mère Diana est morte poursuivie par des paparazzis en 1997 à Paris, a engagé des poursuites judiciaires séparées contre un autre tabloïd britannique, le Daily Mirror, pour des piratages téléphoniques présumés. Il poursuivrait également en diffamation Associated Newspapers concernant un article publié en octobre par le Mail on Sunday, affirmant qu'il n'avait plus de contact avec les Royal Marines depuis son éloignement de la monarchie, qui l'avait contraint à renoncer à ses titres militaires honorifiques.

La justice britannique examine à partir de ce mardi 19 janvier 2021 la demande de Meghan Markle de lui donner gain de cause contre la société éditrice du tabloïd Daily Mail, qu'elle poursuit pour atteinte à la vie privée, sans passer par un procès. L'ex-actrice américaine de 39 ans et épouse du prince Harry reproche à Associated Newspapers d'avoir porté atteinte à sa vie privée en publiant des extraits d'une lettre manuscrite adressée à son père Thomas Markle en août 2018.

À lire aussi
people
Meghan Markle : Patrick J. Adams ("Suits") tacle frontalement la famille royale

Un procès devait initialement se dérouler en janvier dans le cadre de cette affaire, mais les avocats de la duchesse de Sussex en avaient obtenu le report à l'automne 2021, devant la Haute Cour de Londres en octobre. Outre une "raison confidentielle" invoquée par les représentants de Meghan Markle, le juge Mark Warby, chargé de l'affaire, avait indiqué que le report était justifié par une démarche légale entamée par la plaignante. C'est cette demande de "jugement sommaire" - qui, en droit anglo-saxon, permet de voir l'affaire se résoudre sans procès - que la Haute Cour va examiner mardi et mercredi.

Les audiences se tiendront de manière virtuelle en raison de la pandémie de nouveau coronavirus, qui a contraint l'Angleterre à se reconfiner pour la troisième fois début janvier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Prince Harry Meghan Markle Royaume-Uni
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants