1 min de lecture Télévision

"On n'est pas couché" : "Sans l'humour, il n'y aurait plus de liberté d'expression", dit Consigny

En faisant l'éloge de l'humoriste Jérémy Ferrari, qu'il juge "tumultueux", le chroniqueur de Laurent Ruquier a estimé que l'humour avait "un grand travail à faire pour que la liberté d'expression continue de sévir".

>
Jérémy Ferrari et Mamane - On n'est pas couché 13 avril 2019 #ONPC Crédit Image : Capture d'écran / France 2 |
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

"Ce que j'aime bien chez Jérémy Ferrari, c'est qu'il est tumultueux". Dans la bouche de Charles Consigny, c'est un compliment. Le chroniqueur de Laurent Ruquier a ainsi apprécié l'impertinence de l'humoriste, invité sur le plateau d'On n'est pas couché samedi 13 avril.

"Quand on tape votre nom dans Google, vous ruez dans les brancards", poursuit le polémiste qui explique : "Dans notre époque où tout le monde se sent offensé, où il y a toujours quelqu'un pour lever le doigt dans le fond de la salle en disant : 'Cette blague me choque car je viens de tel pays, parce que je suis de tel genre', l'humour a un très grand travail à faire pour détendre l'atmosphère et faire en sorte que la liberté d'expression continue à sévir". 

"Sans l'humour, ça fait longtemps qu'il n'y aurait plus de liberté d'expression", ajoute Charles Consigny, qui évoque par exemple le débat sur les caricatures réalisées dans Charlie Hebdo pour étayer son propos.

"Donc je suis curieux de voir où va l'irrévérence dans votre spectacle", lance-t-il à Jérémy Ferrari, venu présenter le festival Comédie Festival Africain (CFA) 2019 (qui aura lieu du 16 au 27 avril à Paris et dans plusieurs villes de France), en compagnie de l'humoriste Mamane. "J'espère qu'elle va loin et que ce n'est pas une irrévérence officielle, c'est-à-dire où l'on fait semblant d'être irrévérent et où l'on reste dans les clous", a conclu le chroniqueur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision Médias France 2
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants