2 min de lecture People

Mister France : le président répond aux accusations de trucage et de chantage sexuel

RÉACTION - François Deixonne, accusé par un candidat de chantage sexuel et d'avoir truqué l'élection Mister France, prépare une action en justice.

François Deixonne avec Thomas Cornelus (Mister France) et les deux dauphins de l'élection.
François Deixonne avec Thomas Cornelus (Mister France) et les deux dauphins de l'élection. Crédit : Daniel Meunier/Mister France
Maeliss
Maeliss Innocenti Journaliste

À la suite des accusations graves proférées par un candidat, le président Mister France a révélé ce mercredi 15 janvier pour RTL vouloir le poursuivre en justice pour "diffamation publique".

Après sa défaite à l'élection Mister France, Alexis Villain, qui portait l'écharpe Centre-Val de Loire, a accusé François Deixonne d'avoir truqué le concours. Il a également évoqué une affaire de chantage sexuel dans une vidéo postée sur Facebook.

Outre le comportement qu'il qualifie de déplacé, Alexis Villain a remis en cause le système de votes le soir de l'élection. "Le système de votes était inadmissible. Il n'y avait aucun huissier pour contrôler. Le vote en ligne n'a compté que pour 20% du total entre le vote du public dans la salle et celui des huit jurés. On a su ça dix minutes avant", a-t-il assuré sur RTL.fr.

Des accusations "infondées", assure son avocate

Face au scandale, François Deixonne a donc décidé de préparer une action en justice pour démontrer "qu'aucun des faits évoqués n'a de réalité", a-t-il fait savoir dans un communiqué. Il a aussi confirmé à RTL.fr qu'un "huissier devait valider" tout le dossier (comprenant l'ensemble des votes du jury, de la salle et d'Internet).

À lire aussi
Nico et Maissane devant les Marseillais Télévision
"Les Marseillais aux Caraïbes", épisode 6 : le baiser de Maissane et Nico sème la zizanie

Le président de Mister France nie aussi toute forme de chantage ou de favoritisme. Son avocate, Maître Nolwenn Robert, nous a par ailleurs confié avoir "toute confiance en ce qu'il dit". Elle a expliqué qu'un huissier procédait à la validation des contenus publics dans lesquels Alexis Villain "cite nommément" François Deixonne. Ajoutant aussi que les accusations de "contreparties financières et sexuelles étaient totalement infondées".

Les candidats jugés sur leurs bonnes manières

Concernant le système de votes, le président du comité Mister France assure dans son communiqué que le règlement "a été strictement respecté dans le cadre de l'élection". La répartition des votes se fait en trois étapes. Tout d'abord, chaque candidat reçoit une note sur 40 pour la semaine de préparation. "Tout est pris en compte. Le comportement, la politesse, la façon de parler, la personnalité", a précisé François Deixonne.

Ensuite, le soir de l'élection le jury vote pour les 14 meilleurs candidats, ceux qui ont obtenu le plus de points pendant la préparation : 30 points sont à attribuer au total, soit 10 par passage attribués au meilleur lors de chaque défilé (en tenue casual, en costume et en maillot de bain). Restent aussi 10 points à celui qui termine premier au test de culture générale.

Enfin, le vote du public : les voix des spectateurs de la salle et celles sur Internet sont additionnées et sont réparties alors 100 points supplémentaires sur les 28 candidats selon le pourcentage de vote reçu par chacun d'entre eux.

Une fois que tout sera validé par constat d'huissier, la plainte sera déposée "d'ici la fin du mois de janvier", a confirmé Me Robert. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
People Justice Concours
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants