1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Miss France : Geneviève de Fontenay attaque les personnes trans et récolte une plainte
2 min de lecture

Miss France : Geneviève de Fontenay attaque les personnes trans et récolte une plainte

L'ancienne patronne du concours ne veut pas que les règles de Miss France devienne plus inclusives et elle le fait savoir.

Geneviève de Fontenay, fondatrice du comité Miss France, en janvier 2016.
Geneviève de Fontenay, fondatrice du comité Miss France, en janvier 2016.
Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Si l'élection de Miss France est un conte de fées alors Geneviève de Fontenay est clairement devenue sa Fée Carabosse... La dame au chapeau n'a de cesse depuis son départ à la tête du concours d'attaquer la nouvelle organisation dirigée par Sylvie Tellier. Fondamentalement conservatrice dans son approche, Geneviève de Fontenay a publié un nouveau communiqué au vitriol le jour de l'élection de Miss France 2022 le 11 décembre 2022. 

Ce qui a secoué Geneviève de Fontenay, c'est la perspective que des femmes trans puissent un jour concourir, comme les femmes cisgenres, à Miss France. La ministre Élisabeth Moreno a dévoilé une des évolutions envisagées pour le concours de beauté avec Alexia Laroche-Joubert, la nouvelle présidente de la société Miss France.

La ministre déléguée à l’Égalité femmes-hommes a annoncé que la participation de candidates trans était "envisageable". "Cela fait partie des discussions que nous avons eues avec Alexia Laroche-Joubert et nous sommes en cours de réflexion sur ce sujet", a-t-elle déclaré sur CNews. "On peut être très beau à l’intérieur et on peut être très beau aussi", a-t-elle estimé en dirigea

L'association Stop Homophobie a déposé plainte

Geneviève de Fontenay n’a pas apprécié cette ouverture. Elle s'est immédiatement fendue d'un communiqué. "C’est une profonde injure aux soixante années de ma vie pendant lesquelles je me suis battue pour donner à Miss France une image respectée et respectable, qui met en valeur les jeunes filles saines de corps et d’esprit !, a-t-elle déclaré en rappelant des règles anciennes du concours qui, selon elle, devraient rester immuables : sont admises à participer aux élections les personnes nées de sexe féminin, françaises de naissance ou naturalisées, d’une taille minimum d’1m70 sans talons, célibataires, ni divorcées, ni veuves, ni pacsées, sans enfant et ne vivant pas en concubinage". Pourtant, le règlement actuel de Miss France ne ferme pas la porte aux femmes trans puisqu'il indique que les candidates doivent "être inscrites à l’état civil comme étant de sexe féminin". 

À lire aussi

“Miss” signifiant “Mademoiselle”, il est inconcevable de modifier le règlement ! Les candidates hors de ces critères peuvent s'inscrire au concours Madame France", peste-t-elle. "Miss France n’est pas un concours contre-nature ! C’est une élection qui symbolise l’élégance dans une ambiance saine et nationale !". Et de conclure, en rouge : "Il faut arrêter de saccager l’image de Miss France !" Naturellement, considérer que les femmes trans seraient contre-natures et incapables de représenter l'élégance dans une ambiance saine", n'a pu que profondément heurter les personnes trans. L'association Stop Homophobie a annoncé déposer plainte pour incitation à la discrimination et injures transphobes.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/