1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Meghan Markle révèle la réaction raciste d'un membre de la famille royale à propos d'Archie
2 min de lecture

Meghan Markle révèle la réaction raciste d'un membre de la famille royale à propos d'Archie

VIDÉO - Face à Oprah Winfrey, Meghan Markle a dévoilé les interrogations très blessantes d'un des membres de la Firme alors qu'elle attendait son premier enfant avec Harry.

Des télespectateurs devant l'interview choc de Meghan et Harry le 8 mars 2021
Des télespectateurs devant l'interview choc de Meghan et Harry le 8 mars 2021
Crédit : OLIVIER DOULIERY / AFP
Aymeric Parthonnaud & AFP

"Quoi ?! Et vous n'allez pas me dire de qui il s'agit ?". Le choc de la présentatrice Oprah Winfrey était manifeste lors de son tête-à-tête avec Meghan Markle ce 7 mars 2021. Lors de la première partie de l'interview tant attendue par les fans de la famille royale britannique, la duchesse de Sussex a raconté avec candeur et une certaine résolution son expérience au sein de sa belle-famille. Une séquence en particulier a particulièrement choqué la présentatrice afro-américaine et une partie de l'opinion publique.

"Dans ces mois pendant ma grossesse il y a eu toutes ces conversations sur le fait que mon fils n'aura pas droit à une protection, qu'il n'aura pas droit à un titre, commençait à égrainer Meghan Markle en faisant attention à chaque mot. Et il y a eu aussi des conversations et des inquiétudes sur la couleur de la peau d'Archie à sa naissance, à quel point il aurait la peau foncée..." Interloquée par cette révélation, la papesse du talk-show Oprah a essayé d'en savoir plus sur la personne au sein de la famille royale qui a soulevé ces inquiétudes particulièrement blessantes. "Il y a eu plusieurs conversations avec Harry sur la couleur de peau de notre fils et l'image que ça pourrait donner (...) Mais non je ne dirai pas [qui a tenu ces propos], je pense que ce serait trop dévastateur pour eux", a répondu Meghan Markle qui prend ainsi le risque de jeter l'opprobre sur la famille royale dans son ensemble.

Le lendemain de la diffusion de l'interview, Oprah Winfrey a déclaré que ni la reine Elizabeth II ni son mari n'ont participé aux conversations au sein de la famille royale britannique lors desquelles auraient été formulées ces inquiétudes sur la couleur de peau du fils de Meghan Markle. Le prince Harry n'a pas précisé l'identité de la personne qui a évoqué ce sujet, "mais il a voulu s'assurer que je sache (..) que ce n'était ni sa grand-mère, ni son grand-père", a déclaré l'animatrice à l'émission CBS This Morning.

L'entretien a fait l'effet d'une bombe au Royaume-Uni. Pour The Times, "quel que soit ce que la famille royale attendait de cette interview, c'était pire". "Meghan a souffert de tendances suicidaires. Elle était inquiète pour son bien-être mental. Elle a pleuré à un engagement officiel. Et la famille royale n'a pas aidé", a développé le quotidien, évoquant des "allégations préjudiciables".

À lire aussi

Le Daily Telegraph estime inutile pour la famille royale de "se cacher derrière le canapé": c'est d'un "gilet pare-balles" dont elle avait besoin, face à une interview qui contenait assez d'"obus pour faire couler une flottille". "Et possiblement, comme le craignent certains, pour infliger les mêmes dommages à la monarchie britannique". Pour la BBC, "c'est une interview dévastatrice" qui révèle "les pressions terribles au sein du palais" et dresse "l'image d'individus insensibles perdus dans une institution" qui l'est tout autant.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/